Plaintes pénales
© Site officiel pour la prise de contrôle de l’économie financée par les royalties FERRAYÉ - 2017
Worldcorruption.info
Constatons ensemble : Toutes   les   plaintes   que   nous   déposons   sont   systématiquement   jugées   irrecevables   ou   écartées   par refus   d’entrée   en   matière,   parce   qu’elles   sont   traitées   par   des   magistrats   directement   impliqués   dans   les crimes   dénoncés.   Il   suffit   de   consulter   les   dénonciations   à   l’encontre   de   l’ex   Juge   du   Tribunal   Fédéral Roland   Max   SCHNEIDER    ou   du   Procureur   général   Michael   LAUBER    à   titre   d’exemples.   Et   c’est   la   même chose au niveau des Cantons. UBS   SA    a   escroqué   le   patrimoine   BURDET ,   le   patrimoine   SAVIOZ ,    et   encore   des   centaines   de   milliards des   royalties   FERRAYÉ    dès   1992,   alors   que   Christoph   BLOCHER   (ex   Conseiller   fédéral)    et   Johann SCHNEIDER AMMANN  Président de la Confédération en 2016, étaient administrateurs de la banque ! Le   dossier   GIROUD   Vins   SA ,   qui   concerne   directement   le   blanchiment   des   royalties   FERRAYÉ,   démontre que   les   Magistrats   ne   sont   pas   les   seuls   à   avoir   été   corrompus   et   à   couvrir   les   crimes,   mais   qu’il   en   est   de même    des    politiciens,    comme    l’avait    déclaré     le    PDC     Dominique    DE    BUMAN.     L’exemple    d’Urs SCHWALLER,   PDC    lui   aussi,   administrateur   de   FIDUCONSULT   lors   du   boum   du   blanchiment   des   royalties, aux   côtés   de   Jean-Bernard   BUCHS    associé   de   FIDUCONSULT,   de   Michel   VEZ    Président,   de   Patrick   VEZ   secrétaire   ou   encore   d’ Alain   VEZ    administrateur   ( voir   dossier   FedPol )   est   significatif   de   l’esprit   maçonnique qui règne et dont le secret est garant de l’impunité des crimes commis. L’évidence      de      la      dégénérescence      des      Institutions Politiques et Judiciaires La   situation   décrite   plus   haut   et   les   dossiers    BernLeaks    démontrent   une   corruption   sans précédent   des   Institutions   politiques   et   judiciaires   suisses,   tant   au   niveau   des   Cantons que   de   la   Confédération.   Dès   lors,   à   qui   faut-il   s’adresser    pour   faire   valoir   nos   Droits fondamentaux   constitutionnels,   lorsque   les   Institutions   établies   par   le   Peuple   souverain   à cet effet, ne remplissent plus leurs fonctions ?   Cette   situation   contraint   tous   les   Justiciables   à   exiger   la   récusation   des   Autorités   judiciaires   et   administratives du   Pays   jusqu’au   rétablissement   de   l’Etat   de   Droit   qui   ne   pourra   être   garanti   qu’après   la   mise   en   application des 7 requêtes adressées au Conseil Fédéral  le 23 mai 2015 et accessibles sous le lien précité. Pour   les   condamnations   passées   -   rappelons   que   les   trois   acteurs   principaux   de   l’Association Appel   au   Peuple Gerhard   ULRICH,   Marc-Etienne   BURDET   et   Daniel   CONUS   avaient   cumulé   ensemble   10   ans   de   prison   ferme, sans   réduction   de   peine   -   les   intéressés   ont   remis   au   Conseil   Fédéral   et   au   Tribunal   Fédéral   (au   titre   de dépositaire),   une   demande   d’annulation   de   toutes   les   condamnations   rendue   à   l’encontre   des   membres   d’Appel au Peuple. Il en découlera naturellement les indemnisations en conséquence. Compétence   intérimaire   pour   la   prise   en   charges   des   plaintes   et   des responsabilités : Département Fédéral de la Justice (Simonetta SOMMARUGA Cheffe Dépt) et l’ensemble du Collège gouvernemental Nous   adresserons   donc   formellement   toutes   les   plaintes   pénales   futures    au   Département   fédéral   de   la Justice,   avec   mission   et   responsabilité   administrative   et   civile   de   veiller   à   ce   que   les   enquêtes   et instructions   soient   diligentées   conformément   à   la   Législation   après   mise   en   application   des   7   requêtes citées plus haut. Il   appartiendra   au   Collège   gouvernemental   de   poursuivre   les   protagonistes   dénoncés   et   réhabiliter   les Justiciables   dans   leurs   Droits,   sans   quoi   ils   engageront   non   seulement   la   responsabilité   de   l’Etat, mais aussi solidairement leur propre responsabilité personnelle.   Dans   des   temps   bien   lointains,   quand   les   magistrats   et   les   politiciens   avaient   le   sens   du   devoir,   il   était opportun    d’invoquer    la    séparation    des    pouvoirs     lorsque    des    Justiciables    s’adressaient    aux    Autorités politiques   pour   leur   soumettre   leurs   dossiers.   Tel   n’est   malheureusement   plus   le   cas   aujourd’hui   puisque   les membres   du   Pouvoir   judiciaire   et   ceux   qui   administrent   l’Etat,   agissent   contre   la   Loi   et   leurs   Devoirs   de fonctions... La preuve en est fournie dans de nombreux dossiers cités ci-dessous. Qui   aurait   pu   imaginer   il   y   a   20   ans   que   des   Conseillers   d’Etat    puissent   jouer   les   Maîtres   chanteurs    à l’encontre   d’un   fonctionnaire   de   police   assermenté   pour   qu’il   taise   un   crime   qu’il   dénonçait,   dans   lequel   des magistrats et fonctionnaires de l’Etat étaient des membres actifs du crime  !
BernLeaks
Les Magistrats de l’Ordre judiciaire garantissent l’impunité des vols et des escroqueries commis au profit des membres de leur Secte satanique Franc-Maçonne. Ils dansent sur les Droits fondamentaux des Citoyens
Plaintes pénales
Tout   ce   que   nous   constatons,   ce   sont   des   politiciens   et   des   juges   avides   de   pouvoir,   qui   n’hésitent   pas   à tremper   dans   le   crime,   le   blanchiment   d’argent,   les   escroqueries   et   autres   déviances   qui   leur   donnent   l’illusion d’exister.   Le   Conseiller   National   vaudois   PLR    Claude   BÉGLÉ    l’a   clairement   exprimé   le   4   février   2017   sur   le plateau   de   26   Minutes    de   la   RTS.   Un   autre   illustre   représentant   de   cette   dégénérescence   des   politiciens   est le   charismatique   Conseiller   national   genevois   PLR    Christian   LÜSCHER   que   les   journalistes   utilisent   pour donner   l’illusion   d’un   Etat   probe.   Associé   de   CMS   von   Erlach   Poncet   (ex   ZPG   pour   Bernard   ZIEGLER, Charles   PONCET,   Philippe   GRUMBACH,   Olivier   Carrard   et   Christian   LÜSCHER) .   Voir   Mémoire   2006   pages 89 et 91, ses liens dans notre base de données du blanchiment des royalties, sont époustouflants. On   peut   objectivement   dire   que   les   meilleures   «   caractéristiques   »    ou   tares      représentatives   des   politiciens suisses   actuels   pourraient   être   :   «   leur   charisme   trompeur,   leurs   aptitudes   à   mentir   sans   retenue,   leurs constantes   manipulations   de   l’Opinion   publique,   leurs   tromperies   immondes,   leurs   abus   d’autorité   impunis, leur complicité dans le crime organisé en bande, etc. etc. etc.  ». C’est   donc   pour   préserver   des   intérêts   secrets   liés   au   Crime   Organisé   en   bande   qu’ils   sont   contraints   de violer le Serment qu’ils ont prêté à la Constitution Fédérale, pour faire allégeance à  la Franc-Maçonnerie Lien sur la plainte pénale du 17.05.2016
Roland Max SCHNEIDER  - Juge fédéral à qui la Zurich Assurances fait des cadeaux indus BURDET Michel  - Escroquerie du Patrimoine de la famille BURDET GUTKNECHT Jakob  - Incendie criminel au profit d’un Franc-Maçon avec complicité de l’Etat de Vaud SAVIOZ Birgit  - Escroquerie du Patrimoine de Birgit SAVIOZ CONUS Daniel  - Escroquerie du Patrimoine de Daniel CONUS Christoph BLOCHER   - UDC   L’expérience BLOCHER / Doc. révisionniste / Complicité Chambres Fédérales Johann SCHNEIDER-AMMANN  - PLR   CA SBG/UBS lors escroquerie des centaines de milliards Micheline CALMY-REY  - PS Conseillère d’Etat GE lors du versement des droits de timbre sur les brevets Michael LAUBER  - Procureur général de la Confédération / Au service de FedPol  lors de l’escroquerie Jean-Luc VEZ  - PDC   Directeur de FedPol lors des plaintes pour escroquerie des brevets - complicité Mark BRANSON  - PLR   CEO FINMA - Au service de Credit Suisse et UBS lors de l’escroquerie des royalties Christoph DARBELLAY  - PDC   Président Suisse lors du blanchiment des royalties Dominique DE BUMAN  - PDC   ex vice-Président Suisse / A déclaré « Tout est pourri chez nous » Yannick BUTTET  - PDC   vice-Président Suisse / Devenu complice du crime organisé Peter HESS  - PDC   ex Président du Conseil National et ex Président du PDC 1991-1998 / ( Affaire GIROUD ) Raymond LORETAN  - PDC   Secrétaire gén. Suisse 1993-1997 lors escroquerie et blanchiment des royalties Marc BONNANT  - PLR   Avocat Libéral de Joseph FERRAYÉ qui a trahi son Client