Franc-Maçonnerie
© Site officiel pour la prise de contrôle de l’économie financée par les royalties FERRAYÉ - 2017
Worldcorruption.info
1.    Le   but   de   la   Franc-Maçonnerie   est   d’annihiler   toutes   les   vraies   valeurs   démocratiques d’un   Etat   de   Droit   –   qui   sont   le   fondement   de   notre   Société,   pour   prendre   le   contrôle   de l’Etat   et   de   l’Economie.   Les   hauts   dignitaires   de   l’Eglise   catholique   l’ont   compris   depuis longtemps et Sa Sainteté Pie IX s’exprimait en ces termes à l’encontre des Francs-Maçons : L’argent   a   de   tout   temps   été   un   mobile   de   crime.   La   Franc-Maçonnerie,   organisation   occulte   par   définition,   est   un instrument   du   crime   organisé   en   bande,   dont   l’objectif   principal   est   de   contrôler   autrui   pour   lui   extorquer   ses   biens et ainsi le rendre pleinement contrôlable… ! En   vérité   sataniques,   les   Francs-Maçons   méprisent   toutes   les   religions   –   même   s’ils   prétendent   être   Chrétiens   et   ils   ont   placé   leurs   «   Frères   »   dans   tous   les   postes   clé   de   l’Etat   :   Pouvoir   judiciaire,   politique,   administrations, Presse, finance, énergie, commerce, secteur tertiaire, etc. Dans   ce   contexte,   Henry   Ford   avait   déclaré   :   «   Il   est   une   chance   que   les   gens   de   la   Nation   ne   comprennent pas   notre   système   bancaire   et   monétaire,   parce   que   si   tel   était   le   cas,   je   crois   qu’il   y   aurait   une   révolution avant demain matin »… Voyons    dans    le    bref    hist orique    ci-dessous,    pourquoi    l’Eglise    chrétienne    condamne    la    Franc-Maçonnerie    et pourquoi   ses   membres   ne   peuvent   pas   représenter   l’Etat   laïque ,   pourquoi   encore   leurs   seules   présences   au   sein de l’Etat, relèvent de la Haute Trahison  (art. 265 CP). La maçonnerie une hérésie antichrétienne (extrait de lebloglaquestion.wordpress.com) Depuis   que   l’Église   a   commencé   à   se   prononcer   à   l’égard   de   la   franc-maçonnerie,   son   jugement   négatif   s’est inspiré   de   multiples   raisons,   pratiques   et   doctrinales.   Elle   a   jugé   que   la   franc-maçonnerie   était   non   seulement responsable   d’exercer   une   activité   subversive   à   son   égard   mais,   depuis   les   premiers   documents   pontificaux   en   la matière   et   en   particulier   dans   l’encyclique   Humanum   genus   de   Léon   XIII   (20   avril   1884),   le   magistère   de   l’Église   a dénoncé   dans   la   franc-maçonnerie   des   idées   philosophiques   et   des   conceptions   morales   opposées   à   la   doctrine catholique.   Pour   Léon   XIII,   elles   se   ramenaient   essentiellement   à   un   naturalisme   rationaliste,   inspirateur   de   ses plans et de ses activités contre l’Église. Au   début   du   XVIIIe   siècle,   alors   que   les   Lumières   font   naître   des   funestes   idées   subversives,   la   franc   maçonnerie spéculative   qui   se   répand   inquiète   l’Eglise   :   pour   la   papauté   c’est   une   hérésie   et   une   conjuration.   Mais   cette conjuration   hérétique   est   dirigée   par   des   maîtres   secrets   que   l’Eglise   identifiera   très   vite   comme   étant   les   Juifs.   En effet,    la   raison   d’être   des   Juifs   est   la   destruction   de   l’Eglise.   Cela   ressort   naturellement   et   saint   Paul   l’a   exprimé en   des   termes   définitifs   :   «   Ces   Juifs   qui   ont   mis   à   mort   le   SEIGNEUR   JESUS   et   les   Prophètes   et   nous persécutent   nous-mêmes,   qui   ne   plaisent   pas   à   DIEU,   et   sont   contre   tous   les   hommes;   qui   empêchent   qu’on parle aux gentils et qu’on leur procure le salut . » (Première Lettre de Saint Paul aux Thessaloniciens, II, 15-16.) Voilà  qui résume la tâche des Juifs à travers l’histoire chrétienne LA KABBALE (vidéo) Il   serait   erroné   de   penser   aujourd’hui   que   le   livre   des   Juifs   est   la   Bible.   Leur   livre   est   le   Talmud,   et   l’âme   du Talmud   est   la   Kabbale.   La   Kabbale   (appelée   aussi   Cabale )   est   le   grand   instrument   secret   des   Juifs   contre   l’Eglise et   contre   le   monde   chrétien.   La   Kabbale   a   pu   être   la   tradition   authentique   des   Juifs,   mais   aujourd’hui,   elle   a perdu   sa   vertu   et   elle   est   un   instrument   de   perdition.   La   Kabbale   informe   la   maçonnerie   qui   est   une   institution cabalistique.   C’est   là   la   grande   démonstration   du   livre   de   Mgr   Meurin.   Il   y   a   donc   une   interprétation   judéo- maçonnico-démoniaque de la Kabbale. Mgr   Léon   MEURIN   a   démontré   que   la   maçonnerie   a   recueilli   les   erreurs   des   vieux   cultes   païens   de   Zoroastre,   du brahmanisme,    du    bouddhisme,    des    Syriens    et    des    Babyloniens,    des    Chaldéens,    d’Hermès   Trismégiste,    du gnosticisme,   du   manichéisme.   Elle   les   a   recueillis   parce   qu’elle   les   trouve   dans   la   cabbale.   La   cabbale   est   aussi un   mélange   de   toutes   les   vieilles   religions   païennes.   La   maçonnerie   est   aussi   un   mélange   de   tous   les   cultes païens. Mais la cabbale est surtout la divinisation de l’homme juif et l’intronisation de Satan. Le   Concile   Vatican   II   a   mis   fin   en   1965   aux   accusation   de   déicide.   La   quatrième   partie   de   Nostra   Ætate, consacrée au judaïsme, inclut le passage suivant : «   Encore   que   des   autorités   juives,   avec   leurs   partisans,   aient   poussé   à   la   mort   du   Christ,   ce   qui   a   été   commis durant   sa   Passion   ne   peut   être   imputé   ni   indistinctement   à   tous   les   Juifs   vivant   alors,   ni   aux   Juifs   de   notre temps... Les Catholiques dévoilèrent le complot Juif Franc-maçon en 1936 (Repris   du   Site   de   Henry   MAKOW)    Il   n’en   demeure   pas   moins   que   personne   ne   peut   nier   qu’il   y   eut   et   qu’il   y   a   encore un   problème   Juif.   Depuis   le   rejet   d’Israël,   il   y   a   2000   ans,   les   Juifs   se   sont   dispersés   dans   tous   les   sens,   et   en dépit   des   difficultés   et   même   des   persécutions,   ils   se   sont   imposés   comme   une   puissance   dans   presque   toutes les nations de l’Europe. Dans   la   Gazette   Catholique   de   Londres   de   février   1936,   un   article   retentissant   fut   publié   sous   le   titre   :   discours «Le   Péril   Juif   et   l’Église   Catholique.»   L’organe   mensuel   de   la   Société   Missionnaire   Catholique   de   l’Angleterre citait   des   discours   donnés   à   une   série   de   réunions   secrètes   juives   à   Paris.   Quelques   semaines   plus   tard, l’hebdomadaire   parisien   «Le   Réveil   du   Peuple»   publiait   un   compte-rendu   similaire,   ajoutant   que   les   déclarations avaient   été   faites   lors   d’un   récent   congrès   du   B’nai   B’rith    (ordre   maçonnique   secret   dans   lequel   aucun   Gentil n’est admis) qui s’était tenu à Paris. Compte   tenu   de   ce   problème   Juif   qui   affecte   l’Église   Catholique   d’une   manière   particulière,   nous   publions   les étonnants   extraits   suivants   à   partir   d’un   certain   nombre   de   discours   récemment   donnés   sous   les   auspices   d’une société   juive   à   Paris.   Le   nom   de   notre   informateur   doit   rester   caché.   Il   est   actuellement   connu   de   nous,   mais   en raison   de   ses   relations   particulières   avec   les   Juifs   à   l’heure   actuelle,   nous   avons   convenu   de   ne   pas   divulguer   son identité,   ni   de   donner   d’autres   détails   de   la   réunion   de   Paris   au-delà   des   extraits   ci-après   qui,   bien   que   parfois librement   traduits,   transmettent   néanmoins   sensiblement   le   sens   des   déclarations   originelles.   L’éditorial   se   glorifie du   fait   que,   sans   porter   atteinte   à   leur   unité   raciale   et   à   son   caractère   international,   les   Juifs   ont   pu   propager   leurs doctrines et accroître leur influence politique, sociale et économique parmi les nations… «Tant   qu’il   restera   toujours   parmi   les   païens   toute   conception   morale   de   l’ordre   social,   et   jusqu’à   ce   que toute   la   foi,   le   patriotisme   et   la   dignité    soient   déracinées,   notre   règne   dans   le   monde   entier   ne   pourra   pas advenir ». «Nous    avons    déjà    accompli    une    partie    de    notre    œuvre,    mais    nous    ne    pouvons    pas    encore    affirmer    que l’ensemble   de   notre   tâche   est   accomplie.   Nous   avons   encore   un   long   chemin   à   parcourir   avant   que   nous puissions renverser notre principal adversaire : l’Église Catholique…» «Nous   devons   toujours   garder   à   l’esprit   que   l ’Église   Catholique   est   la   seule   institution   qui   a   résisté,   et   qui, tant    qu’elle    continue    à    exister,    se    dresse    sur    notre    chemin.    L’Église    Catholique,    avec    son    travail méthodique   et   ses   enseignements   édifiants   et   moraux,   gardera   toujours   ses   enfants   dans   un   tel   état d’esprit,   les   rendant   trop   respectueux   pour   se   soumettre   à   notre   domination,   et   se   prosterner   devant notre futur Roi d’Israël…» «C’est   pourquoi   nous   nous   sommes   efforcés   de   découvrir   la   meilleure   façon   d’ébranler   l’Église   catholiqu e dans   ses   fondements   mêmes.   Nous   avons   répandu   l’esprit   de   révolte   et   le   faux   libéralisme   parmi   les   nations des   Gentils,    afin   de   les   détourner   de   leur   foi   et   même   de   leur   faire   honte   de   professer   les   préceptes   de   leur religion   et   de   prêter   obéissance   aux   commandements   de   leur   Église.   Nous   avons   fait   en   sorte   que   beaucoup d’entre   eux   se   vantent   d’être   athées,   et   plus   que   cela,   se   glorifient   d’être   les   descendants   du   singe   !   Nous   leur avons   donné   de   nouvelles   théories,   impossible   à   réaliser,   comme   le   Communisme,   l’Anarchisme,   le   Socialisme   et qui    sont    maintenant    au    service    de    notre    objectif…    Les    gentils    stupides    ont    accepté    avec    le    plus    grand enthousiasme,    sans    se    rendre    compte    que    ces    théories    sont    les    nôtres,    et    qu’elles    constituent     notre instrument le plus puissant contre eux-mêmes… LES GENTILS CONSTRUISENT LEURS PROPRES PRISONS «Nous   avons   noirci   l’Église   Catholique   avec   les   calomnies   les   plus   ignominieuses,    nous   avons   sali   son   histoire et   déshonoré   même   ses   plus   nobles   activités.   Nous   lui   avons   imputé   les   torts   de   ses   ennemis,   et   ainsi amené   ces   derniers   à   se   ranger   plus   étroitement   à   nos   côtés…   Tant   et   si   bien,   que   nous   assistons   aujourd’hui   à notre   plus   grande   satisfaction,   à   des   rébellions   contre   l’Église   dans   plusieurs   pays…   Nous   avons   tourné   son clergé   en   objet   de   haine   et   de   ridicule,   nous   l’avons   soumis   à   l’outrage   de   la   foule…   Nous   avons   fait   en   sorte   que la pratique de la religion Catholique soit considérée comme périmée et une simple perte de temps. «Et   les   gentils,   dans   leur   bêtise,   ont   été   des   dupes    encore   plus   faciles   que   nous   l’imaginions.   On   pourrait s’attendre   à   plus   d’intelligence   et   plus   de   bon   sens   de   leur   part,   mais   ils   ne   valent   pas   mieux   qu’un   troupeau   de moutons.   Laissez-les   paître   dans   nos   champs   jusqu’à   ce   qu’ils   deviennent   assez   gros   pour   être   digne   d’être immolés à notre futur Roi du Monde… «Nous   avons   fondé   de   nombreuses   associations   secrètes,    qui   travaillent   toutes   pour   notre   but,   sous   nos ordres   et   notre   direction.    Nous   en   avons   fait   un   honneur,   un   grand   honneur,   pour   les   gentils,   afin   qu’ils   se joignent   à   nous   dans   nos   organisations,   qui   sont,   grâce   à   notre   or,   plus   florissantes   que   jamais.   Pourtant,   cela doit   rester   notre   secret   que   ces   Gentils   qui   trahissent   leurs   propres   intérêts   les   plus   précieux,   en   nous   rejoignant dans   notre   complot   ne   doivent   jamais   savoir   que   ces   associations   sont   notre   création   et   qu’elles   servent notre objectif… «Un   des   nombreux   triomphes   de   notre   franc-maçonnerie   est   que   ces   Gentils   qui   deviennent   membres   de nos   Loges,   ne   soupçonnent   jamais   que   nous   les   utilisons   pour   construire   leurs   propres   prisons,    sur   les terrasses   desquelles   nous   érigerons   le   trône   de   notre   Roi   de   l’Univers   d’Israël,   et   ne   doivent   jamais   savoir   que nous leur commandons de forger les chaînes de leur propre servilité à l’égard de notre futur roi du monde. L’INFILTRATION «Jusqu’ici,   nous   avons   considéré   notre   stratégie   dans   nos   attaques   contre   l’Eglise   Catholique   de   l’extérieur.   Mais ce   n’est   pas   tout.   Expliquons   maintenant   comment   nous   avons   été   plus   loin   dans   notre   travail,   pour   hâter   la   ruine de   l’Église   Catholique,   et   comment   nous   avons   pénétré   dans   ses   cercles   les   plus   intimes,   et   fait   même   en   sorte que certains des membres de son Clergé deviennent les pionniers de notre cause. «Abstraction   faite   de   l’influence   de   notre   philosophie,   nous   avons   pris   d’autres   mesures   pour   assurer   une   brèche dans l’Église Catholique. Laissez-moi vous expliquer comment cela a été fait. «Nous   avons   induit   certains   de   nos   enfants   à   se   joindre   au   corps   Catholique,   avec   l’intimation   explicite   qu’ils devaient   travailler   d’une   manière   encore   plus   efficace   à   la   désintégration   de   l’Église   Catholique,   par   la   création de   scandales   en   son   sein.   Nous   avons   donc   suivi   les   conseils   de   notre   Prince   des   Juifs,   qui   le   dit   avec   sagesse :     «Que     certains     de     vos     enfants     deviennent     chanoines,     de     sorte     qu’ils     puissent     détruire     l’Église». Malheureusement, les Juifs «convertis» n’ont pas tous été fidèles à leur mission. Beaucoup   d’entre   eux   nous   ont   même   trahis!   Mais,   d’un   autre   côté,   d’autres   ont   tenu   leur   promesse   et   honoré leur parole. Ainsi, le conseil de nos aînés a été couronné de succès. LA RÉVOLUTION «Nous   sommes   les   pères   de   toutes   les   révolutions   –   même   de   celles   qui,   parfois,   arrivent   à   se   retourner   contre nous.   Nous   sommes   les   maîtres   suprêmes   de   la   paix   et   de   la   guerre.   Nous   pouvons   nous   vanter   d’être   les créateurs   de   la   Réforme   !   Calvin    était   l’un   de   nos   enfants,   il   était   d’origine   juive,    et   avait   reçu   la   confiance   de l’autorité juive et fut encouragé par la finance juive  dans la rédaction de son projet de Réforme. «Martin   Luther   céda   à   l’influence   de   ses   amis   Juifs,   et   soutenu   une   fois   de   plus,   par   les   autorités   juives   et   par   la finance juive, son complot contre l’Église Catholique a rencontré le succès… «Grâce   à   notre   propagande,   à   nos   théories   du   libéralisme   et   de   nos   présentation   inexacte   de   la   liberté,   l’esprit   de beaucoup   d’entre   les   Gentils   étaient   prêts   à   accueillir   la   Réforme.   Ils   se   sont   séparés   de   l’Église   et   sont   tombés dans   notre   piège.   Et   c’est   ainsi   que   l’Église   Catholique   a   été   très   sensiblement   affaiblie,   et   son   autorité   sur   les Rois des nations a été réduite presque à néant. «Nous   sommes   reconnaissants   aux   protestants   pour   leur   fidélité   à   nos   souhaits   –   bien   que   la   plupart   d’entre   eux sont,   dans   la   sincérité   de   leur   foi,   ignorants   de   leur   loyauté   envers   nous.    Nous   sommes   reconnaissants   pour l’aide   merveilleuse   qu’ils   nous   donnent   dans   notre   lutte   contre   le   bastion   de   la   Civilisation   Chrétienne,    et dans   nos   préparatifs   en   vue   de   l’avènement   de   notre   suprématie   sur   le   monde   entier   et   sur   les   royaumes   des Gentils. «Jusqu’ici,   nous   avons   réussi   à   renverser   la   plupart   des   trônes   de   l’Europe.   Le   reste   suivra   dans   un   proche avenir.   La   Russie   adore   déjà   notre   règne,   la   France,   avec   son   gouvernement   maçonnique,   est   sous   notre main.   L’Angleterre,   dans   sa   dépendance   à   l’égard   de   notre   financement   est   sous   notre   talon,    et   son Protestantisme   est   notre   espoir   pour   la   destruction   de   l’Église   Catholique.   L’Espagne   et   le   Mexique   ne   sont   que des   jouets   dans   nos   mains.   Et   de   nombreux   autres   pays,   y   compris   les   États-Unis,   sont   déjà   tombés   dans notre intrigue. L’ÉGLISE ÉTAIT LE DERNIER BASTION «Mais l’Église Catholique est encore en vie. «Nous   devons   la   détruire   sans   le   moindre   délai   et   sans   la   moindre   pitié.    La   plupart   de   la   presse   dans   le monde   est   sous   notre   contrôle   ;   nous   encourageons   donc   d’une   manière   encore   plus   violente   la   haine   du monde   contre   l’Église   Catholique.   Laissez-nous   intensifier   nos   activités   d’empoisonnement   de   la   morale des   nations   des   Gentils.    Laissez-nous   diffuser   l’esprit   de   la   révolution   dans   les   esprits   des   gens.   Ils   doivent   être amenés   à   mépriser   le   patriotisme   et   l’amour   de   leur   famille,   de   considérer   leur   foi   comme   une   blague,   leur obéissance   à   leur   Église   comme   une   servilité   dégradante,   afin   qu’ils   puissent   devenir   sourd   à   l’appel   de   l’Église   et aveugle   à   ses   mises   en   garde   contre   nous.   Faisons   en   sorte,   avant   tout,   qu’il   soit   impossible   aux   Chrétiens en   dehors   de   l’Église   Catholique   d’être   réunis   avec   cette   Église,   ou   pour   les   non-chrétiens   d’adhérer   à cette   Église,   sinon   le   plus   grand   obstacle   à   notre   domination   sera   renforcé   et   tout   notre   travail   annulé.   Notre   complot   sera   dévoilé,   les   Gentils   se   retourneront   contre   nous   avec   vengeance,   et   notre   domination sur eux ne sera jamais réalisée. «Rappelons-nous   que,   tant   qu’il   reste   encore   des   ennemis   actifs   de   l’Église   Catholique,   on   peut   espérer devenir   Maîtres   du   Monde…   Et   rappelons-nous   toujours   que   le   futur   Roi   Juif   ne   règnera   jamais   sur   le monde   avant   que   le   Pape   de   Rome   ne   soit   détrôné,   ainsi   que   tous   les   autres   monarques   régnants   des autres nations de la terre.» En   regard   de   la   situation   qui   prévalait   en   1936   et   dévoilée   dans   la   Gazette   Catholique   de   Londres,   on   ne   peut aujourd’hui   que   constater   que   cette   réalité   s’est   encore   amplifiée   et   que   nos   Gouvernements   et   nos   Parlements qui sont maintenant sous le contrôle Franc-Maçon poursuivent activement l’objectif Kabbalistique. Il   suffit   pour   s’en   convaincre   de   consulter   la   page   «   Grèce    »   dans   laquelle   il   est   démontré   comment   les Grouvernements   d’Europe   ont   manoeuvré   pour   répondre   aux   exigeances   de   la   Franc-Maçonnerie   et   bradé   toutes les réserves des Etats au profit des Sectes Sataniques. Comprendre    comment    des    institutions    internationales    comme    le    FMI,    la    BCE,    la    Banque    Mondiale,    etc. corrompent   nos   membres   de   Gouvernements,   pour   qu’ils   adhèrent   à   leurs   organisations   diaboliques   qui   ne   nous laissent dès lors plus aucune chance de garder une quelconque autonomie ! Comprendre   enfin   comment   la   puissance   juive   américaine   qui   contrôle   la   Franc-Maçonnerie,   a   utilisé   la Federal Reserve pour prendre le contrôle du Monde... 2. Les Etats-Unis escroquent le Vatican et conduisent Benoît XVI à démissionner Si   indubitablement   l’Eglise   de   Christ   est   une   cible   de   la   Franc-Maçonnerie   avec   pour   source   la   Kabbale   (Juifs), nous   ne   devons   pas   oublier   les   drames   et   scandales   survenus   au   sein   de   l’Eglise   Catholique   au   cours   de   ces dernières décennies et dans ce cadre, osons nous poser les bonnes questions : Le   fait   que   nous   parlions   d’Esprit   Saint,   ne   signifie   pas   que   le   Vatican   respire   la   pureté   divine   au-delà   de   tout soupçons,   bien   au   contraire.   En   voulant   mettre   de   l’ordre   dans   les   rangs   de   l’Eglise   Catholique,   Sa   Sainteté François   ne   s’est   pas   trompé   de   cible   et   il   a   visé   juste,   sachant   que   les   intrigues   et   les   luttes   de   pouvoir   dans   la Cité vaticane sont dignes des pires Dictatures, pour régner sur des richesses gigantesques qui nous échappent. Avant   même   les   révélations   d’actes   de   pédophilie   au   sein   de   l’Eglise,   l’IOR   (la   banque   du   Vatican)   a   été   le théâtre   de   scandales   retentissants,   liés   notamment   à   la   Mafia.   En   1982,   un   sommet   avait   été   atteint   avec   le suicide   de   Roberto   CALVI,    président   d'une   filiale   en   faillite   de   l'IOR,   le   Banco Ambrosiano.   Le   banquier   avait   été retrouvé   pendu   sous   le   pont   de   Blackfriars   à   Londres,   sur   fond   de   machinations   mafieuses   et   maçonniques,    et de soupçons d'intervention des services secrets américains. Aujourd’hui   le   Pape   François,   après   des   mois   d'enquête   et   de   consultations,   a   décidé   de   ne   pas   fermer   l'Institut des   œuvres   de   religion   (l’IOR) .   Il   se   contentera   de   réformer   profondément   cette   institution,   dont   la   première fonction   est   la   gestion   de   la   trésorerie   de   l'Église   catholique   et   de   ses   congrégations   religieuses.   « L'IOR    va continuer   à   servir   avec   prudence   et   à   fournir   les   services   financiers   nécessaires   à   l'Église   catholique   dans   le monde».   Le   pape   argentin   François   ne   ménage   pourtant   pas   ses   critiques   contre   les   dérives   de   la   finance.   Il   avait notamment   déclaré,   devant   des   salariés   de   l'IOR   médusés,   que   «saint   Pierre   n'avait   pas   de   compte   en banque». Ce   qui   précède   nous   indique   donc   que   les   dirigeants   de   la   banque   du   Vatican   ont   eu   des   liens   avec   la   Mafia,   la Franc-Maçonnerie    et   probablement   les   services   secrets   américains.   Si   l’on   reprend   plus   haut   les   révélations   de la   Gazette   de   Londres   dans   laquelle   les   déclarations   d’un   maçon   relataient   les   actions   et   objectifs   maçonniques, on   peut   se   poser   de   sérieuses   questions   sur   la   provenance   des   déboires   survenus   au   sein   de   l’Eglise   catholique. Souvenez-vous : «   Nous   avons   noirci   l’Église   Catholique    avec   les   calomnies   les   plus   ignominieuses,    nous   avons   sali   son histoire   et   déshonoré   même   ses   plus   nobles   activités.   [..]   Tant   et   si   bien,   que   nous   assistons   aujourd’hui   à notre   plus   grande   satisfaction,   à   des   rébellions   contre   l’Église   dans   plusieurs   pays…   Nous   avons   tourné   son clergé   en   objet   de   haine   et   de   ridicule,   nous   l’avons   soumis   à   l’outrage   de   la   foule…   Nous   avons   fait   en sorte   que   la   pratique   de   la   religion   Catholique   soit   considérée   comme   périmée   et   une   simple   perte   de temps » . Ce   passage   tiré   du   chapitre    “   LES   GENTILS   CONSTRUISENT   LEURS   PROPRES   PRISONS      plus   haut,   soulève   dès   lors des    interrogations    légitimes    sur    les    grands    scandales    qui    ont    touché    l’Eglise    Catholique     et    plus particulièrement sur les scandales de pédophilie ou en relation avec l’IOR. A   juger   de   la   volonté   farouche   de   la   Franc-Maçonnerie   à   vouloir   anéantir   l’Eglise   de   Christ   quels   qu’en   soient   les moyens   et   le   prix   à   payer   et   en   regard   de   l’historique   précité,   il   est   légitime   de   se   poser   la   question   de   savoir   si les   Francs-Maçons   et   leurs   alliés   américains,   ont   pu   organiser   ces   scandales   en   infiltrant   volontairement   des vers   au   sein   même   de   l’Eglise   catholique.   A   tout   le   moins   ont-ils   usé   de   la   situation,   pour   focaliser   l’Opinion publique   dans   une   direction   opposée   aux   crimes   qu’ils   avaient   eux-mêmes   commis,   qu’ils   s’agisse   de   pédophilie, de scrifices humains, d’escroquerie, etc. De plus, des centaines de millions étaient en jeu ! Il   n’est   pas   question   ici   de   minimiser   ou   remettre   en   cause   les   actes   de   pédophilie   de   Prêtres,   mais   gardons   à l’ildée que le but de la Franc Maçonnerie et de  “noircir et déshonorer les plus nobles activités de l’Eglise” ... Parallèlement,   il   n’y   a   plus   de   doute   aujourd’hui   sur   les   pratiques   sataniques   des   Franc-Maçons,   qu’il s’agisse   de   viols   d’enfants,   de   sacrifices   humains,   de   réseaux   pédophiles   etc.   comme   le   démontre   la vidéo ci-contre. Dans   cette   vidéo,   le   Juge   français   Charles-Louis   ROCHE   décrit   comment   les   prédateurs   d’enfants   et   de personnes assassinées lors de rituels, échappent à la Justice contrôlée par la Franc Maçonnerie . La   deuxième   vidéo   de   droite   quant   à   elle,   relate   le   chemin   suivi   par   la   Kabbale   depuis   la   tradition   authentique des   Juifs   et   avant   qu’elle   n’ait   perdu   sa   vertu   pour   devenir   un   instrument   de   perdition.   Des   Templiers   à   la Franc-Maçonnerie   les   pratiques   ont   dégénéré   pour   devenir   une   glorification   des   anges   déchus   et   une adoration de  Lucifer avec tous les crimes qui en découlent ! Ce   qui   va   suivre   va   de   plus   nous   démontrer   que   le   Gouvernement   américain   sous   contrôle   de   la   Franc Maçonnerie   exposé   à   une   dénonciation   par   le   Vatican   pour   escroquerie   et   vol   de   centaines   de   millions,   a   choisi l’option   de   détourner   l’attention   publique   des   Crimes   qui   allaient   lui   être   imputés   en   la   guerre   contre   le   Vatican   par les révélation sur la pédophilie. Que    de    tels    actes    aient    été    dénoncés    n’est    pas    en    soi    le    problème.    Ce    qui    est    grave,    c’est    que    le Gouvernement    américain    avait    assurément    connaissance    de    ces    faits    depuis    des    lustres    et    qu’il    a observé et laissé faire. Ce   n’est   qu’à   partir   du   moment   où   il   a   été   pris   au   piège   de   ses   propres   crimes   qui   allaient   être   dénoncés   devant l’Opinion   publique   que   le   Gouvernement   US   a   fait   taire   le   plaignant   par   des   attaques   massives.   Alors   on   doit aujourd’hui   se   poser   la   question   :   Les   Gouvernements   successifs   américains   ne   portent-ils   pas   une   responsabilité au   moins   aussi   grande   que   l’Eglise   Catholique   dans   les   actes   de   pédophilie   perpétrés   non   seulement   aux   USA, mais à travers le monde. Voyons   maintenant   le   Crime   qui   allait   être   dévoilé   contre   le   Gouvernement   US   :   (Extrait   du   livre   de Pierre Jovanovic “666  La planche à billets américaine qui va amener les banques à leur faillite et déclencher la grande révolte des Peuples”). La   richesse   du   Vatican   a   toujours   fait   fantasmer   la   presse   financière,   surtout   depuis   les   affaires   de   pédophilie   qui ont   excité   la   convoitise   des   avocats   internationaux.   De   CNN   à   Forbes,   un   chiffre   revient   régulièrement   pour l’ensemble   des   actifs   de   Saint-Pierre   qui   représenteraient   quelque   7   milliards   d’Euros   en   2007,   comprenant   des immeubles, bureaux, centres commerciaux, boutiques, actions en bourse, bons du Trésor et lingots d’or. A   ce   jour,   le   Vatican   a   toujours   refusé   de   donner   la   composition   précise   de   son   stock   d’or   et   pour   cause,   puisque “Un   Etat   n’est   indépendant   que   s’il   dispose   dans   ses   coffres   d’un   poids   suffisant   de   lingots   d’or   pour garantir   sa   souveraineté”   avait   résumé   René   SÉDILLOT,   rédacteur   en   chef   de   la   Vie   Française,   accessoirement plusieurs fois lauréat de l’Académie Française. Si   vous   avez   déjà   pris   connaissance   de   l’Onglet   Grèce ,   vous   ne   serez   alors   pas   surpris   que   les   Américains ont   en   effet   réussi   à   mettre   la   main   sur   les   lingots   d’or   de   Saint-Pierre.    Paniqué   à   l’idée   que   les   Allemands puissent   envahir   son   territoire   lors   de   la   dernière   guerre,   le   Vatican   avait   préféré   mettre   son   métal   jaune   en “sécurité”.   Mais   il   a   fait   le   mauvais   choix   en   optant   pour   les   Etats-Unis,   le   point   central   du   Satanisme contrôlé par la Franc-Maçonnerie, dans la tanière de la Federal Reserve... Il   s’agit   de   l’un   des   plus   beaux   coups   jamais   réalisés   par   les   bureaux   de   la   CIA   à   Rome.   Et   en   regard   de   ce   qui est   déjà   décrit   dans   l’Onglet   “Grèce”,   il   est   très   probables   que   tout   comme   l’Allemagne,   le   Saint   Siège   ne   reverra jamais son or... CNN   Money,   sous   la   plume   de   Shawn   Mully,   écrivait   le   17   février   2013    :   “La   ventilation   des   richesses   va d’immeubles    construits    aux    achats    d’or    et    d’actions.    La    moitié    environ    des    500    millions    de    dollars    en investissements    génèrent    peu    ou    pas    de    profits.    Quelques    100    millions    sont    parqués    dans    des    comptes bancaires,   et   le   stock   d’or   du   Vatican,   acheté   dans   les   années   1930   au   cours   moyen   de   35   dollats   l’once,   vaut maintenant   100   millions   au   prix   de   450   dollars   l’once...   Pas   un   seul   lingot   de   la   fortune   du   pape,   qui   repose   dans les coffres de la Federal Reserve Bank de New York n’a jamais été vendu” . Cet   article   était   de   la   pure   désinformation.   Si   les   stocks   d’or   du   Saint   Siège   valaient   100   millions   de   dollars   avec une   once   à   seulement   450   dollars,   cela   veut   dire   que   22222   onces   se   trouvaient   officiellement   dans   les   coffres   de la   Federal   Reserve   officiellement.   Ceci   reviendrait   à   dire   qu’en   2014,   cet   or   aurait   eu   une   valeur   minimale   de   280 millions   de   dollars.    Par   conséquent,   ce   magot   devenait   une   cible   prioritaire   de   Washington,   trop   content   de disposer d’une victime aussi aisée à dépouilleer. Le   Vatican   avait   réclamé   le   rapatriement   de   son   or   en   2008   lorsque   Wall   Street   a   explosé    en   plein   vol   le   29 septembre,   en   la   fête   de   Saint-Michel.   Ayant   perdu   en   ces   jours   plus   de   40   %   de   ses   avoirs   en   actions,   les financier   de   Rome   ont   réclamé   le   retour   de   leur   or,   sachant   que   le   cours   de   celui-ci   avait   déjà   commencé   à s’envoler.   Mais   là,   ils   se   sont   heurtés   au   refus   de   Washington   qui   a   aussitôt   demandé   “Faux   Prophète”   (la Federal Reserve contrôlée par les Francs-Maçons) de déclencher une attaque médiatique planétaire. De   l’Australie   aux   États-Unis   en   passant   par   l’Europe   et   l’Asie,   tous   les   journaux,   radios   et   télévisions   ont simultanément    ressorti    les    scandales    de    prêtres    amateurs    d’enfants    de    choeur.    Ce    fut    une    apothéose    de pédophilie   sur   les   écrans   télé   de   la   terre   entière,   et   hélas   le   reflet   d’une   triste   réalité   puisqu’elle   fut   cachée pendant   trop   longtemps.   Il   était   vital   pour   les   Américains   de   gagner   le   plus   de   temps   possible.   Quitte   à   faire chanter le Vatican... Mais   une   autre   réalité,   bien   plus   dérangeante,    émerge   du   fait   que   l’or   du   Vatican   ait   été   stocké   à   New   York   : Qaund    la    clé    de    votre    coffe    où    se    trouvent    vos    richesses    est    entre    les    mains    de    quelqu’un    d’autre    (et potentiellement   votre   ennemi   -   faut-il   rappeler   que   le   seul   président   catholique   des   États-Unis,   KENNEDY,   a   très vite été assassiné). eh bien c’est lui qui devient de facto le maître chez vous, puisqu’il possède tous vos biens. Cette   information   doit   être   prise   en   compte   parce   qu’elle   nous   révèle   une   réalité   nouvelle,   effrayante,   celle   du pape   qui   n’est   tout   simplement   plus   le   maître   au   Vatican...   C’est   bien   la   Federal   Reserve,   autrement   dit   la Franc-Maçonnerie, qui est derrière ! Comment   la   chute   de   Wall   Street   et   du   Vatican   sont-elles   liées   ?   En   juin   1940,   voyant   les   misères   que   HITLER causait   aux   prêtre   catholique   en Allemagne,   Rome,   prudente,   décida   d’expédier   une   grande   partie   de   ses   lingots d’or   aux   Etat-Unis,   sans   doute   convaincue   par   toute   une   équipe   d’OSS,   ancêtre   de   la   CIA.   La   Federal   Reserve venait   tout   juste   de   forcer   ses   citoyens   à   lui   vendre   tous   leurs   lingots   et   pièces   à   28   dollars   l’once,   afin   de   sauver le   dollar   et   Wall   Street   qui   s’était   effondré   en   octobre   1929.   L’or   du   Vatica   ne   pouvait   pas   mieux   tomber.   Pour   la Federal Reserve, il tombait même du ciel ! Imaginez   un   voleur   compulsif   de   voiture,   un   kleptomane   de   Ferraris,   qui   a   déjà   la   vôtre   dans   son   garage   (d’auant que   c’est   vous-même   qui   lui   avez   donné   la   clé   de   contact).   Tout   ce   qu’il   lui   reste   à   faire,   secondairement,   est   de vous   subtiliser   votre   titre   de   propriété   !   Mais   avec   ou   sans   les   papiers,   c’est   la   voiture   qui   compte.   Et   elle   se   trouve dans son parking bien gardé de Liberty Street. Pas dans le votre. Les   documents   pdf   accessibles   ICI ,   témoignent   de   la   relation   intime   qui   existe   depuis   1940   entre   la   Federal Reserve   et   le   Vatican.   Celui-ci   inconscient,   lui   a   même   confié   le   soin   de   gérer   ses   lingots   à   sa   place   et,   prie,   de les   placer   dans   des   “instruments   financiers”   autrrement   dit   (c’est   le   seul   placement   que   l’on   connaît   pour   des lingots)   de   les   louer   à   des   organismes   qui   vendent   des   certificats   de   propriété   de   lingots   d’or.   Votre   banque   par exemple,   si   vous   lui   demandez   d’acheter   un   lingot   d’or   pour   vous,   va   vous   vendre   un   lingot   dit   “ETF”,   autrement dit   juste   un   certificat   de   propriété   en   papier,   un   lingot   en   carton   donc.   Le   propiétaire   de   ce   bout   de   papier   ne   verra, ni   ne   touchera   jamais   son   lingot.   Une   escroquerie   qui   consiste   à   vendre   un   lingot   minimum   deux   fois,   et   maximum 90   fois.   Escroquerie   à   laquelle   se   sont   livrées   et   se   livrent   toujours,   toutes   les   Banques   Centrales,   et   bien   des banques privées, parce que trop lucratif. Ces   certificats,   favorisés   par   les Américains,   à   partif   de   2001,   leur   permettront   d’ajouter   du   faux-or   aux   côtés   des vrais   lingots   et   prire,   à   ce   qu’ils   soient   totalement   confondus   dans   la   masse   “or”.   Si   personne   ne   sait   aujourd’hui quel   est   le   pourcentage   exact   du   faux   et   du   vrai   métal   jaune   coté   sur   les   places   financières,   en   revanche   tous   les spécialistes   s’accordent   pour   dire   que   cela   a   grandement   arrangé   les   affaires   de   la   Federal   Reserve,   et   a   permis de   maintenir   son   cours   très   bas.   En   mettant   à   la   vente   des   lingots   en   papier   qui   n’existaient   pas,   elle   a   permis   une nouvelle   escroquerie,   toujours   pour   préserver   l’hégémonie   du   dollar.   L’or   c’est   le   canari   dans   la   mine”    disait toujours le Président de la Fed, Alan GREENSPAN. Entendez : *dans la mine de dollar” . Les   Documents   précités    sont   tout   à   fait   exceptionnels,   car   ils   vous   démontrent   à   quel   point   les   dés   sont   pipés, même   lors   des   élections   au   Vatican...   Si   tout   ce   qui   brille   n’est   pas   or,   ces   documents   en   revanche   sont   tout   de même   bien   voyants...   On   peut   en   conclure   que   contrairement   à   la   désinformation   de   CNN   Money,    que   le   Vatican possède   entre   500   et   900   tonnes   d’or   stockées   sous   Liberty   Street,    la   Fed   ne   s’embarrassant   pas   de   petits comptes.   Mais   ce   n’est   pas   tout.   L’Administration   Spéciale   romaine   dispose   d’un   autre   stock   d’or   qui   lui   a   été remis   bien   après   juillet   1940,   celui   qui   a   été   volé   aux   diverses   populations,   en   particulier   juives,   en   Croatie, Serbie,   etc.,   et   surtout   italiennes   après   l’arrestation   de   Benito   MUSSOLINI   en   1943   (cela   entraîna   l’occupation   de l’Italie   par   les   Allemands   et   une   chasse   massive   aux   juifs).   Ce   stock   se   trouve   toujours   quelque   part   dans   les caves   de   la   Basilique   Saint-Pierre   et   dans   des   coffres   suisses.   Le   souci   est   que   ce   stock   passionne   aussi   la Franc-Maçonnerie   pour   le   compte   de   la   Federal   Reserve.   Elle   en   a   cruellement   besoin,   ne   serait-ce   que   pour   le rendre aux Allemands après le vol perpétré (escroquerie) détaillé sur la page Grèce . On   touche   ici   le   point   clé   du   texte   de   l’Apocalypse   selon   Saint-Jean.   Par   légère   extension,   on   peut   aussi   en conclure   que   l’une   des   opérations   les   plus   complexes   de   la   Federal   Reserve   sur   ordre   de   la   Franc-Maçonnerie est   encore   à   venir   :   en   cas   d’absence   d’accord   avec   le   Vatican   pour   récupérer   la   propriété   légale   de   ses stocks   physiques   d’or,   il   lui   faudra   déployer   une   opération   musclée.   Comme   en   Libye,   Liban,   Irak   ou   en Afghanistan...   Juste   après   les   cours   d’Etat,   les   Banques   Centrales   du   Chili,   de   Libye,   etc.,   ont   été   vidées totalement   ou   en   partie   de   leur   métal   jaune.   Lorsque   le   dictateur   tunisien   avait   quitté   le   pays,   l’histoire   raconte   que son avion privé resta collé au tarmac sous le poids des lingots d’or pris à sa Banque Centrale. Dans   le   cadre   du   Vatican,   l’opération   sera   bien   entendu   présentée   dans   un   emballage   de   “terroristes fanatiques   musulmans”   avec   un   joli   noeud   d’explosifs   particulièrement   destructeurs   autour   de   la   taille. Une   déflagration   quelque   part   devant   ou   sous   la   Basilique   Saint-Pierre   couvrira   en   réalité   une   opération discrète   pour   permettre   à   la   Federal   Reserve   de   garder   l’or   du   Vatican,   et   éventuellement,   dans   le   chaos qui   en   suivra,   une   exfiltration   frauduleuse   des   “lingots   maudits”    que   des   Cardinaux   cupides   n’avaient   pas hésité à cacher en 1940 et 1943, en promettant de le rendre aux propriétaires à leur retour. L’or   est   bien   l’un   des   sujets   centraux   de   l’Apocalypse   de   Saint-Jean.   Ce   n’est   pas   pour   rien   que   le   Christ   dit   “Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche”. Le   Christ   conseille   non   seulement   au   Vatican   de   ne   pas   vendre   son   or,   mais   surtout   d’en   acheter...   et   pas n’importe   quel   or,   mais   de   faire   l’acquisiton   d’un   or   “éprouvé   par   le   feu”,    c’est-à-dire   dont   la   pureté   a   été   vérifiée à   très   haute   température...   Le   Christ   s’adresse   là   à   tous   ceux   qui   croient   en   lui.   Le   Lien   est   évident   avec l’escroquerie    de    l’or   Allemand    par    les   Américains.    La    Bundesbank    avait    confié    ses    lingots    d’or    24    carats, numérotés   et   lorsque   la   Federal   Reserve   en   a   restitué   une   partie,   il   ne   s’agissait   que   d’or   de   18   carats.   Voir   les détails sur la page Grèce . Le   document   que   vous   trouverez   ICI    qui   relève   d’une   traduction   d’une   note   interne   de   la   Banque   Centrale d’Angleterre   rédigée   en   1968,   parle   de   l’essayage,   plus   précisément   de   la   fonte   de   plusieurs   lingots   d’or   envoyés par   la   Federal   Reserve   à   l’intention   de   la   Bundesbank   à   des   fins   d’essais   de   pureté.   Dans   l’Apocalypse   selon Saint-Jean,   Christ   nous   mettait   en   garde   d’acheter   de   l’or,   mais   surtout   pas   celui   qui   aura   passé   entre   les   mains de   la   Federal   Reserve   contrôlée   par   la   Franc-Maçonnerie.   En   clair,   la   Fed   a   escroqué   les   Allemands   sur   la qualité   des   lingots   d’or   qu’elle   lui   a   livré.   Pire,   la   Banque   d’Angleterre,   complice,   s’est   bien   gardée d’informer ses collègues de la Bundesbank de la piètre qualité de l’or envoyé ! Chris   POWELL,    spécialiste   mondial   de   l’or   et   qui   se   bat   contre   la   manipulation   du   cours   de   l’or   par   la   Fed   depuis des   années,   ainsi   que   Zero   Hedge,    ont   affirmé   en   novembre   2012   qu’en   réalité   cette   arnaque   de   la   Federal Reserve   dure   depuis   des   années...   Vous   comprenez   maintenant   pourquoi   le   Christ   demande   :   “je   te   conseille dâcheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que du deviennes riche”... A   la   lueur   du   texte   de   Saint-Jean,   on   comprend   aussi   que   le   Vatican   et   la   Fed   négocient   à   propos   de   l’or   et   le déplacement    de    Sa    Sainteté    François    à    Washington    en    septembre    2015    n’est    peut-être    pas    un    hasard. Souvenez-vous   que   précédemment   cela   c’était   mal   passé   et   que   la   banque   JP   Morgan    avait   violé   la   règle   la   plus stricte,    sa    seule    qui    restait    encore    aux    banquiers,    celle    du    secret    bancaire.    JP    Morgan     avait    publié    un communiqué   de   Presse   expliquant   qu’elle   demandait   au   Vatican   de   fermer   son   compte   dans   son   agence   italienne et   prendre   “ses   cliques   et   ses   claques” .   La   banque   a   fait   savoir   au   monde   :   1)   que   le   Saint   Siège   disposait   d’un compte   dans   cette   banque   américaine,   et   2)   qu’il   s’en   servait   pour   du   blanchiment   d’argent,   traduisez   :   des mouvements   financiers   qui   ne   plaisent   pas   à   la   Fed   et   à   la   Franc-Maçonnerie   (elles   qui   encouragent   tous ceux   qui   ont   des   comptes   en   Suisse   à   les   déménager   dans   l’Etat   du   Delaware,   paradis   fiscal   américain,   et dont l’ex vice-Président des Etats-Unis, Joe BIDEN (2015), en est le sénateur accessoirement... JP   Morgan   Maître   chanteur   (JP   Morgan   a   fait   partie   du   groupe   de   financiers   qui   ont   organisé   la   conférence   de Jekyll Island, au cours de laquelle la Loi la de Réserve Fédérale fut élaborée ) . En   mars   2010,   un   juge   italien   qui   enquêtait   sur   la   banque   du   Vatican,   soupçonnée   de   laver   et   de   rendre   les   billets plus   blancs   que   la   tenue   du   Pape,   avait   convoqué   le   directeur,   M.   Ettore   GOTTI   TEDESCHI,   pour   lui   poser   des questions   de   théologie   bancaire,   saisissant   au   passage   un   virement   de   20   millions   d’euros   qui   partaient   de   l’IOR à    destination    d’une    agence-filiale    à    Milan    de    la    JP    Morgan.    Deux    ans    plus    tard,    comme    les    négociations n’avançaient   pas,   la   banque   publiait   son   fameux   communiqué   de   presse.   Cette   passe   d’armes   entre   les   services bancaires   de   Benoît   XVI   et   la   JP   Morgan   n’a   pas   été   innocente,   loin   de   là.   Derrière,   un   chantage   était   mené,   et pas   dans   le   genre   Petits   chanteurs   à   la   Croix   de   bois.    La   pression   de   la   banque   monta   en   puissance,   mais   Rome continua à faire la sourde oreille. Alors   la   banque   appliqua   la   même   méthode   que   les   Américains   avaient   utilisée   avec   l’Iran   :   le   couper   du   réseau international   de   paiements   interbancaires.   Du   jour   au   landemain,   les   50   terminaux   de   cartes   bancaires   installés dans   le   Vatican   (principalement   ceux   des   boutiques   de   souvenirs)   furent   débranchés   du   serveur   international   et aucun   touriste   ne   put   payer   ses   achats   avec   une   Visa,   Mastercard   ou   Amex   pour   acheter   les   protraits   de   Benoit XVI et les rosaires aux armes de Staint-Pierre... Le   Saint   Siège   ne   pouvait   même   plus   bouger   un   cil   !   Comme   dans   le   texte   de   Saint-Jean,   Saint   Pierre   “ne   pouvait ni   acheter,   ni   vendre”.   Le   Vatican   a   été   transformé   en   paria.   Les   touristes   vidèrent   les   distributeurs   autour   de   la place,   mais   les   ventes   s’écroulèrent   quand   même   de   70   %,   sans   parler   des   mouvements   financiers,   aux   sommes bien   plus   importantes,   allant   et   venant   de   l’IOR,   tous   bloqués.   La   tension   arriva   à   son   comble   au   bout   de quelques   jours,   quand   les   comptables   virent   qu’ils   ne   pourraient   même   pas   payer   les   factures   ou   les   salaires   des Gardes   Suisses. Alors   Benoît   XVI,   “ni   froid,   ni   bouillant” ,   acculé,   décida   de   démissionner    ce   qui   constitua   le plus   grand   tremblement   de   terre   médiatique   depuis   le   tsunami   thaïlandais.   Et   le   lendemain   exactement,   le Saint-Siège était reconnecté à Swift ... Les Américains avaient clairement obtenu satisfaction ! Il   est   important   de   savoir   que   la   Société   SWIFT   a   sa   maison   mère   en   Belgique      et   qu’elle   dispose   d’une succursale    en    Suisse.    Dans    son    Conseil    d’Administration    figurent    3    Administrateurs    qui    ont    été préalablement   au   service   de   JP   Morgan.   Il   s’agit   de   Yawar   SHAH    aujourd’hui   à   CITIGROUP   USA,   Abdul   Raof LATIFF,   actuellement   à   SHANGHAI   Banking   Corp   Hong   Kong   et   Alain   POCHET,   maintenant   chez   BNP   PARIBAS France.   Les   liens   de   SWIFT   qui   se   trouvent   dans   le   fichier   pdf   (9.7   MB)   ICI ,   sont   basés   sur   le   gérant   de   la succursale Suisse Stephan ZIMMERMANN et nous aident à comprendre comment les réseaux sont tissés. La   pratique   citée   plus   haut   qui   a   conduit   à   paralyser   le   Vatican   de   tout   revenu   a   donc   assurément   été   décidée   au plus   haut   niveau   et   selon   la   page   1   du   fichier   cité   plus   haut,   on   voit   que   si   le   Conseil   d’Administration   est   formé d’individus   de   nombreux   Pays   on   n’y   retrouve   pas   de   représentants   de   la   Grèce   ou   encore   de   Chypre,   deux Pays qui ont eux aussi été mis à mal par le système financier international ! En   résumé,   le   système   financier   actuel   est   en   mains   de   Crapules   dont   les   Mafieux,   en   comparaison,   ne   sont   que des enfants de coeur !
FRANC-MAÇONNERIE
L’Eglise catholique condamne la Secte satanique et dénonce le complot Juif
« Il faut frapper de condamnation et exterminer comme d’un glaive, cette Secte respirant le crime et s’attaquant aux choses saintes – Pie IX »
Pie IX soulignera :
L’étoile flamboyan