Luxembourg
© Site officiel pour la prise de contrôle de l’économie financée par les royalties FERRAYÉ - 2017
Worldcorruption.info
Le Luxembourg est-il un Etat qui a mis au second plan les principes d’un état de droit ?
Si   le   Monarque   à   la   tête   de   l’Etat,   Henri   Albert   Gabriel   Félix   Marie   Guillaume   de   Luxembourg,   est   sensé diriger   le   Grand   duché,   il   n’en   demeure   pas   moins   que   l’ex   Permier   Minsitre   Jean-Claude   JUNCKER   a assumé   la   direction   politique   de   l’Etat   depuis   1995,   avant   de   céder   sa   place   le   1er   novembre   2014   au nouveau   Premier   Ministre   Xavier   BETTEL.   Jean-Claude   JUNCKER   a   pris   la   Présidence   de   l’Union Européenne le 1er novembre 2014. Selon    les    révélations    de    LUX    Leak ,     le    Grand    Duché    du    Luxembourg    est    au    centre    d’une    politique d’évasion   fiscale   qui,   si   elle   est   reconnue   comme   légale,   n’est   pas   moins   digne   des   stratégies   les   plus mesquines   qui   peuvent   être   pratiquées   contre   l’intérêt   des   Citoyens.   Ceci   démontre   clairement   les   valeurs et l’éthique qui prévalent dans le Grand Duché ! Cette   stratégie   immonde,   est   donc   due   à   l’ex   Premier   Ministre   du   Luxembourg   Jean-Claude   JUNCKER   qui   prétend   aujourd’hui   pouvoir   présider   l’Union   Européenne   en   faisant   la   morale   à   d’autres   Pays d’Europe,   dont   la   Suisse,   alors   qu’il   a   pratiqué   durant   des   décennies   ce   qu’il   réprime   aux   autres.   Piller   les revenus fiscaux d’autres Pays a toujours été sa devise et aujourd’hui il voudrait nous faire la morale ! Rappelons   que   les   Citoyens   Suisse   s’opposent   à   juste   titre   à   une   intégration   dans   l’Union   européenne   qui enlève   toute   indépendance   nationale   au   profit   d’une   bureaucratie   -   dirigée   comme   on   le   voit   par   les révélation   LUX   leak,   par   des   des   individus   sans   morale   ni   scrupule   -   qui   enlève   toute   identité   aux   Citoyens des Pays qui y adhèrent. Le   Luxembourg   a   été   une   plaque   tournante   dans   le   blanchiment   de   l’escroquerie   des   royalties   FERRAYÉ,   tant   par   ses   banques,   que par   CLEARSTREAM    (voir   onglet   séparé)   qui   est   une   chambre   de   compensation   internationale   située   à   Luxembourg   et   qui   appartient depuis   2002   à   DEUTSCHE   BÖRSE.    Cette   dernière   connexion   implique   dès   lors   également   la   responsabilité   du   Gouvernement allemand. Comme   déjà   dit   sur   la   page   d’accueil,   ne   soyons   pas   dupes   et   ne   nous   laissons   pas   leurrer   par n’importe quel gouvernement, d’où qu’il soit ! La   dénonciation   du   blanchiment   de   la   fraude   ou   de   l’évasion   fiscale   n’est   assurément   qu’une   stratégie   mise   en   place   par les   gouvernements   concernés,   pour   blanchir   définitivement   les   capitaux   escroqués   qui   se   calculent   en   milliers   de   milliards d’Euros,   de   USD   ou   de   CHF,   etc.   Ces   stratégies   permettent   ainsi   aux   détenteurs   des   royalties   escroquées   (Personnes physiques    ou    morales)    de    devenir    officiellement    détenteurs    des    capitaux    cachés,    moyennant    une    petite    amende substantielle pour laisser croire au bon Peuple que la “justice” fait son travail... C’est   bien   pour   cette   raison   que   dans   aucun   des   cas   dénoncés   dans   la   Presse,   les   Ministères   publics   ou   autres   organes   de “justice” ne recherchent ou plutôt ne veulent enquêter sur la provenance des capitaux qui ont ainsi échappé au fisc. Ces   stratégies   nous   démontrent   que   les   Gouvernements   à   eux   seuls,   sont   des   organisations   du   crime   qui   agissent   au détriment de leurs Citoyens et des intérêts financiers des Pays. Quant   à   l’Union   européenne,   il   est   évident   qu’elle   avait   besoin   d’un   Président   qui   avait   une   large   vue   sur   l’escroquerie   des royalties   provenant   des   brevets   FERRAYÉ   et   de   leur   blanchiment.   N’oublions   pas   que   l’Union   européenne   est   née   du TRAÎTÉ   DE   MAASTRICHT    signé   aux   Pays-Bas   le   7   février   1992,   au   moment   où   les   royalties   provenant   de   la   vente   des brevets, devaient transiter.