Dénonciation au Département fédéral de la Justice
© Site officiel pour la prise de contrôle de l’économie financée par les royalties FERRAYÉ - 2017
Worldcorruption.info
FRANC-MAÇONNERIE
Marc-Etienne BURDET Lettre ouverte aux Autorités Politiques et Judiciaires, fédérales, cantonales et communales.
Madame, Monsieur, Dix   ans   après   le   procès   qui   s’est   tenu   à   Lausanne   du   30   octobre   2006   au   13   novembre   2006, procès    dit    d’Appel-au-Peuple,    Me    Michel    TINGUELY     continue    à    poursuivre    les    lanceurs d’alertes   qui   l’ont   dénoncé.   Une   alerte   qui   dénonçait   aussi   l’escroquerie   commise   par   métier   par les   Banksters   d’ UBS   SA .   Pous   ses   attaques   abusives,   Michel   TINGUELY   bénéficie   de   la complicité de ses “Frères”, les juges et Procureurs Francs-Maçons vaudois et fribourgeois ! Le   6   octobre   2010,   de   guerre   lasse   et   face   à   un   individu   larmoyant   qui   disait   vouloir   que   toutes   ces   procédures se   terminent,   j’ai   cédé   et   j’ai   accepté   de   retirer   de   mon   Site   Internet   googleswiss.com,   le   dossier   des   preuves de l’escroquerie du patrimoine de Birgit SAVIOZ. Confronté   aux   larmes   de   crocodille   de   Michel   TINGUELY,   je   n’avais   pas   imaginé   une   seule   seconde   que   j’étais face   à   un   comédien   et   manipulateur    de   haut   vol. Tous   les   détails   ressortent   de   l’introduction    au   dossier   de Birgit SAVIOZ et je n’y reviendrai donc pas ici. Ceci   dit,   observons   les   abus   de   Droit   liés   à   l’Appel   qui   sera   jugé   le   13   mai   2016.   Tout   d’abord,   nous   n’avons   eu aucune   connaissance   de   l’intention   de   recours   qu’aurait   déposée   Me   TINGUELY   après   la   lecture   du   jugement lors   duquel   Michel   TINGUELY   était   présent.   Sans   cet   avis   d’intention   de   recours,   il   faudrait   alors   déduire   que l’Appel   motivé   du   13   janvier   2016   devait   être   considéré   comme   irrecevable.   Compte   tenu   de   la   “qualité”   des faux   dans   les   titres   présentés    dans   le   dossier   SAVIOZ,    il   ne   serait   cependant   pas   impossible   que   cette intention de recours nous soit présentée ultérieurement... Dans   un   Etat   de   Droit,   le   dépôt   de   cet   appel   aurait   déjà   été   jugé   irrecevable,   mais   pour   les   “Frères”   de   la   Mafia judiciaire   vaudoise,   ils   écartent   d’un   revers   de   main   ce   genre   de   détails,   lorsqu’il   s’agit   de   soutenir   un   membre de leur famille Franc-Maçonne et de bafouer les Droits fondamentaux d’ULRICH et BURDET. Les   preuves   de   la   Vérité   démontrées   dans   le   dossier   Birgit   SAVIOZ ,   relèvent   de   neuf   chefs   d’accusation différents    qui   impliquent   UBS   SA    qui   pratique   des   faux   dans   les   titres   et   l’escroquerie   par   métier.    Il   est question   aussi   d’individus   assermentés   qui   ont   violé   les   codes   éthiques   de   leur   profession   dans   le   cadre   de crimes,   pour   leurs   intérêts   personnels.   Ils   devraient   tous   avoir   été   condamnés   et   emprisonnés   selon   le   Code Pénal Suisse : 1 . Faux dans les titres 2 . Escroquerie 3 . Abus d’autorité 4 . Vol et utilisation abusive d’un tampon officiel 5 . Complicité de faux dans les titres 6 . Violations multiples du devoir bancaire 7 . Violation des règles notariales 8 . Dissimulations d’informations capitales 9 . Fausses déclarations en Justice, etc. Nous   sommes   les   Victimes   de   cette   Mafia   et   c’est   nous   qui   sommes   condamnés   et   emprisonnés   pour garantir   aux   vrais   Criminels   qu’ils   resteront   impunis   au   nom   de   la   protection   que   leur   accorde   leur Confrérie Franc-Maçonnerie ! Sans   la   mise   en   oeuvre   des   règles   basées   sur   la   “constitution”   Franc-Maçonnne,   il   est   évident   que l’avocat   Michel   TINGUELY    aurait   vu   sa   licence   retirée,   au   même   titre   que   la   Notaire   Emmanuelle   MÜRITH KAELIN.   Qu’outre   les   deux   personnes   précitées   qui   ne   sont   que   complices   de   l’escroquerie,   les   auteurs principaux,   à   savoir   Aldo   FERRAGLIA   et   les   Banksters   d’ UBS   SA    devraient   aujourd’hui   tous   être   sous   les verrous.   Qu’il   devrait   en   être   de   même   des   Présidents   Louis   SANSONNENS    (principal   auteur   du   crime judiciaire)   et   de   Philippe   VALLET    pour   sa   complicité   envers   Michel   TINGUELY   dans   la   tentative   de   mise   sous tutelle   de   Birgit   SAVIOZ,   dans   le   seul   but   d’obtenir   la   signature   des   actes   de   vente   de   la   propriété   par   une de leurs complices, en l’occurrence Patricia GRAND , secrétaire de la Notaire MÜRITH-KAELIN... Alors   pourquoi   la   “justice”   ne   fait-elle   pas   son   travail   ?   La   réponse   est   simple.   Cette   pseudo   justice   est contrôlée   par   les   Francs-Maçons   et   les   casseroles   des   juges   qui   interviennent   dans   les   procédures   les contraignent   à   se   soumettre   au   Diktat   des   “Frères”   s’ils   ne   veulent   pas   que   leurs   actes   vicieux   ou   plus troubles encore, ne soient révélés... La   satire   de   Gerhard   ULRICH   Le   Super-Franco-Verda   des   Vaudois    qui   dénonce   la   corruption   active   de Juge   Philippe   COLELOUGH   en   faveur   de   Patrice   GALLAND   (Régie   GALLAND   &   Cie   SA),    illustre   très   bien le   fonctionnement   du   monde   judiciaire   actuel   en   Suisse.   La   complicité   de   Philippe   COLELOUGH   avec   l’avocat de   l’Héritière   lésée,   Me   Philippe   REYMOND   est   représentative   des   complots   planifiés.   Il   est   donc   impératif   de préciser   que   ces   comportements   ne   sont   possibles   qu’avec   la   complicité   des   organes   policiques,    tant   au niveau   gouvernemental...    Lettre   1    qu’au   niveau   législatif...    Lettre   2    -   Lettre   3 .   Le   dossier   qui   démontre l’escroquerie   par   l’Etat,    de   l’aide   sociale   accordée   aux   plus   indigents,   confirme   encore   la   cancérisation   du système judiciaire jusqu’au niveau de la plus haute Cour du Pays, à l’encontre de sa propre jurisprudence... Plainte pénale En    fonction    de    cette    situation,    à    qui    faut-il    dès    lors    s’adresser    pour    faire    valoir    ses    Droits fondamentaux   constitutionnels,   lorsque   l’Institution   établie   par   le   Peuple   souverain   à   cet   effet,   ne remplit plus sa fonction ? UBS   SA    a   escroqué   le   patrimoine   BURDET,   le   patrimoine   SAVIOZ,   et   encore   des   centaines   de   milliards   des royalties   FERRAYÉ   dès   1992,   alors   que   Christoph   BLOCHER    (ex   Conseiller   fédéral)   et   Johann   SCHNEIDER AMMANN  Président de la Confédération en 2016, étaient administrateurs de la banque ! Toutes   les   plaintes   que   nous   désposons   sont   systématiquement   jugées   irrecevables   ou   écartées   par refus   d’entrée   en   matière,   parce   qu’elles   sont   traitées   par   des   magistrats   directement   impliqués   dans   les crimes   dénoncés.   Il   suffit   de   consulter   la   plainte   rejetée    par   le   Juge   du   TPF   Stephan   BLAETTLER    ou   les dénonciations    à    l’encontre    de    ce    dernier    et    du    Procureur    général    fédéral     Michael    LAUBER     à    titre d’exemples.   Quand   un   Ministre   suisse   (ex),    chef   du   Département   fédéral   de   la   Justice ,   est   actif   au   sein   du Crime   organisé   en   bande   et   qu’il   utilise   sa   fonction   pour   couvrir   les   crimes    commis   et   en   cours,   nous sommes alors dans un Etat voyou et de non droit. C’est à ce niveau qu’évolue actuellement la Suisse. Le    dossier    GIROUD    Vins    SA    (painte    rejetée),    qui    concerne    directement    le    blanchiment    des    royalties FERRAYÉ,   et   qui   va   être   mis   en   ligne   prochainement,   démontre   que   les   Magistrats   ne   sont   pas   les   seuls   à avoir   été   corrompus   et   à   couvrir   les   crimes,   mais   qu’il   en   est   de   même   des   politiciens,   comme   l’avait   déclaré   le PDC      Dominique     DE     BUMAN.      L’exemple     d’Urs     SCHWALLER,     PDC      lui     aussi,     administrateur     de FIDUCONSULT   lors   du   boum   du   blanchiment   des   royalties,   aux   côtés   de   Jean-Bernard   BUCHS    associé   de FIDUCONSULT,   de   Michel   VEZ   Président,   de   Patrick   VEZ    secrétaire   ou   encore   d’ Alain   VEZ    administrateur ( voir   dossier   FedPol )   est   significatif   de   l’esprit   maçonnique   qui   règne   et   dont   le   secret   est   garant   de   l’impunité des crimes commis. L’actualité    nous    démontre    qu’ensuite,    le    système    maçonnique    remercie    les    “Pions”    qui    lui    ont    donné satisfaction,   en   les   nommant   à   des   postes   de   prestige,   comme   c’est   le   cas   pour   Urs   SCHWALLER   qui   vient   de prendre la Présidence de la Poste suisse... Cette   situation   démontre   bien   qu’il   n’y   a   aucune   séparation   des   Pouvoirs   et   que   ce   sont   même   les politiques   qui   dictent   l’attitude   des   magistrats   et   que   l’impunité   est   garantie   à   ceux   qui   pratiquent   le crime   en   bande   !   C’est   certainement   pour   cette   raison   que   3’769   candidats   pour   seulement   250   sièges   à pourvoir, se sont présentés aux dernières élections fédérales 2015. Si    l’Etat    de    Droit    n’existe    plus,    si    le    pouvoir    est    dans    les    seules    mains d’Oligarques   corrompus,   quelles   sont   encore   les   possibilités   des   Citoyens,   de faire valoir leurs Droits ? Birgit   SAVIOZ   a   perdu   son   patrimoine,   tout   comme   Daniel   CONUS.   Mais   pour   ce   dernier,   à   l’instar   de   Gerhard ULRICH   et   de   moi-même,   nous   avons   passé   des   années   de   prison   parce   que   le   système   judiciaire   Franc Maçon   a   voulu   garantir   l’impunité   des   crimes   de   ses   membres   aux   Banksters   d’ UBS   SA ,   à   Michel TINGUELY et à Aldo FERRAGLIA... Nous   avons   été   poursuivis   jusqu’à   ce   jour,   par   le   Procureur   vaudois   Yves   NICOLET   qui   vient   d’être   nommé   Procureur    fédéral    pour    le    remercier    de    toutes    les    violations    de    droit    commises    à    notre    encontre...    Et certainement   aussi,   compte   tenu   de   sa   soumission,   pour   continuer   à   préserver   l’impunité   des   crimes   commis au sein de l’Etat fédéral. Daniel   CONUS   a   été   réemprisonné   le   9   avril   2016   suite   à   une   nouvelle   condamnation   requise   par   Michel TINGUELY   et   d’autre   complices,   alors   qu’il   n’est   même   pas   intervenu   dans   l’affaire   SAVIOZ   et   qu’il   n’était   pas présent   au   procès,   puisque   l’avocat   Franc-Maçon   nommé   pour   le   défendre   n’était   là   en   fait   que   pour   donner satisfaction   aux   plaignants   et   leur   permettre   d’obtenir   des   dépens   supplémentaires...   Ils   ont   obtenu   au   total, plus de CHF 290’000.-. Ca aussi c’est de l’escroquerie par métiers... Toutes   ces   situations   relèvent   de   la   gestion   d’un   Etat   sans   Droit.   La   corruption   des   magistrats,   des   politiciens   et des   fonctionnaires,   da   avocats,   des   fiduciaires,   etc.,   a   fait   de   la   Suisse,   non   seulement   un   Etat   corrompu,   mais probablement l’Etat le plus corrupteur de la Planète. La   responsabilité   qui   va   en   découler   aura   des   répercussions   mondiales   et   la   Suisse   va   devoir   assumer   les conséquences de la gestion de sa Confédération bananière, au niveau international ! Pour   l’heure,   nous   n’avons   plus   aucune   Institution   à   qui   nous   adresser   pour   faire   valoir   nos   Droits,   donc   auprès de   qui   déposer   cette   plainte   pénale.   L’Etat   de   Droit   ne   pourra   être   rétabli   qu’avec   l’application   des   sept requêtes adressées au Conseil Fédéral   par notre courrier du 23 mai 2015 ( document complet ). Cependant,   nous   exigeons   réparation   immédiate   du   préjudice   que   nous   avons   subi   et   que   nous   subissons encore.   Compte   tenu   de   l’envergure   de   la   responsabilité   dans   le   cadre   des   royalties   FERRAYÉ,   il   aurait   été dans   l’intérêt   de   l’Etat,   que   ses   autorités   entrent   en   discussion   avec   nous.   La   politique   de   l’autruche   et   les pieds   contre   le   mur   ne   fait   qu’agraver   une   situation   déjà   inextricable.   La   séquestration   actuelle   de   Daniel CONUS est la goutte qui fait déborder le vase ! Dès   lors,   osons   espérer   qu’un   esprit   supérieur   ressortira   des   destinataires   de   la   présente   lettre   ouverte,   et qu’une    idée    pourra    être    envisagée    pour    rétablir    l’Etat    de    Droit.    Nous    permettre    de    faire    valoir    nos revendications,   même   si   celles-ci   ne   plaisent   pas   aux   Francs-Maçons   qui   gouvernent,   sera   la   seule   option   qui permettra de sortir de l’impasse dans laquelle nos “autorités” se sont engagées. Michel   TINGUELY   est   dangereux   et   incontrôlable   et   tout   le   monde   lui   obéit.   Pourtant   ses   crimes   sont   évidents dans   le   dossier   SAVIOZ   et   nous   ne   comprenons   pas   comment   cet   individu   est   toujours   en   liberté.   Nous comprenons encore moins comment des “juges” criminels ont été nommés pour juger son appel. Un   signe   positif   démontrant   la   volonté   de   rétablir   l’Etat   de   Droit,   pourrait   être   la   libération   immédiate   de Daniel   CONUS,    mais   aussi   l’arrestation   toute   aussi   immédiate   des   Banksters   d’UBS   SA,   de   Michel TINGUELY,   d’Aldo   FERRAGLIA,   des   Présidents   SANSONNENS   et   VALLET   et   de   la   Notaire   MÜRITH- KAELIN. L’ère de la Franc-Maçonnerie et de ses crimes, est terminée !
Les Victimes des Membres de la Franc-Maçonnerie et de ses Clubs de services  veulent un rétablissement de
Rotary, Lions Club, Kiwanis, Ambassador, etc.
l’Etat de Droit et demandent réparation
Cour d’Appel du Canton de Vaud Audience publique du 13 mai 2016 14.00 H. Tribunal Cantonal Lausanne - Route du Signal 8 Michel TINGUELY, avocat à Bulle FR <> Gerhard ULRICH et Marc-Etienne BURDET L’audience sera suivie du versissage du premier livre de Gerhard ULRICH “l’Etat de Droit démasqué” (voir programme).
Composition de la Cour : SAUTEREL Bertrand (complicité escroquerie des royalties FERRAYÉ) Il   a   présidé   le   procès   du   Notaire   genevois   Pierre   MOTTU   contre   Marc   Etienne   BURDET   à   l’issue   duquel le   prévenu   à   été   condamné   à   5   mois   supplémentaires,   portant   ainsi   sa   séquestration   totale   à   23   mois de   prison   ferme,    sans   aucun   élargissement   de   régime   (ni   congé,   ni   libération   conditionnelle,   etc.   ces avantages-là étant réservés aux violeurs et aux meutriers...). La   preuve   de   la   vérité    concernant   l’escroquerie   des   royalties   avait   été   établie   et   le   Notaire   parisien   Eric DE   LA   HAYE-ST-HILAIRE,   associé   du   Notaire   MOTTU   dans   l’affaire   des   royalties,   avait   confirmé   avoir eu   accès   aux   pièces   bancaires   concernant   les   cent   milliards   de   dollars   versés   par   le   KOWEIT   (sans qu’il   ait   été   question   à   ce   moment-lä   des   près   de   USD   3’000   milliards   versés   pour   la   vente   des   systèmes en 1992). Bertrand   SAUTEREL   à   l’instar   du   Procureur   général   Eric   COTTIER   ont   contesté   ce   témoignage    et SAUTEREL   a   ordonné   l’arrestation   de   Marc-Etienne   BURDET   à   la   lecture   du   jugement.   L’avocat   de   la défense,   le   neuchâtelois   Daniel   BRODT    avait   présenté   le   recours   à   son   Mandant   une   semaine   avant l’échéance   du   délai   de   recours,   mais   il   ne   l’a   déposé   que   deux   semaines   après   le   délai...   Le   recours   a ainsi   été   jugé   irrecevable   et   toutes   les   voies   de   recours   étaient   ainsi   fermées...   La   restitution   de délai a été refusée ! Le   “Frère”   Bertrand   SAUTEREL   a   été   nommé   “Juge”   Cantonal   après   cet   exploit.   Il   n’est   pas   dit   combien le   Notaire   MOTTU   lui   a   versé,   pas   plus   qu’au   Procureur   général   “Frère”   Eric   COTTIER   qui   bafoue   les Droits des Justiciables dans toutes les affaires de gros sous... BENDANI Yasmina (Concubine de COLELOUGH complice actif de l’escroquerie BURDET) Elle   vit   avec   le   “Frère”   Philippe   COLELOUGH ,   anciennement   juge   du Tribunal   Cantonal   vaudois,   qui   a été contraint d’être rétrogradé au Tribunal d’arrondissement de Lausanne, par amour pour elle. Mais   ce   changement   n’a   rien   modifié   à   la   “cuisine”   interne   du   couple   dans   les   procédures   pénales vaudoises,   puisque   Philippe   COLELOUGH   reste   juge   du   Tribunal   d’arrondissement    de   lausanne   où   il traite   les   affaires   pénales   et   que   sa   concubine   est   elle   juge   à   la   Cour   d’appel    pénal   du   Tribunal Cantonal... Comme   on   le   voit   dans   le   dossier   SAVIOZ    en   rapport   avec   l’appel   déposé   par   Michel   TINGUELY,   appel qui   sera   jugé   le   13   mai   2016,   il   ne   viendrait   pas   à   l’idée   des   “Frères”   maçons   de   se   récuser   dans   cette cause,   puisque   seul   le   but   à   atteindre   selon   la   “constitution”   Franc-Maçonne    compte   :   Anéantir   le citoyen   lambda   non   Franc-Maçon   au   profit   des   intérêts   d’un   “Frère”   de   Loge   maçonnique.   Comme   ont peut    le    comprendre    dans    la    vidéo    d’Hubert    VAN    TORREN ,    TOUS    les    dysfonctionnements    de l’Institution    de    la    Justice    proviennent    des    Magistrats    Francs-Maçons    complices    de    crimes organisés en bande et par métier. Philippe   COLELOUGH   jugeait   dans   les   années   2000,   les   procédures   qui   ont   permis   l ’escroquerie   du patrimoine   familial   BURDET    au   travers   de   faux      témoignages   et   faux   dans   les   titres   commis   par   le Préposé aux faillites d’Yverdon-les-Bains, le Franc-Maçon Gilbert LAURENT. COLELOUGH a couvert tous les crimes de son “Frère” Gilbert LAURENT. Le    blog    de    Mme    Michèle    HERZOG     décrit    l’arbitraire    dont    Philippe    COLELOUGH    est    coutumier. Madame   HERZOG   a   perdu   des   millions   de   francs   dans   le   cadre   d’une   succession   contre   son   demi   frère Patrice   GALLAND .   Celui-ci   apparaît   dans   les   RC   liés   au   blanchiment   des   royalties   FERRAYÉ (Régie   GALLAND   &   Cie   SA).   Il   en   est   du   reste   de   même   des   autres   branches   de   la   famille,   avec   les banques   Franck   GALLAND,   Piguet   Galland,   etc.,   détenues   aujourd’hui   à   99   %   par   la   BCV.   Raison pour laquelle tout ce petit monde bénéficie de la protection  du Procureur général Eric COTTIER... On   retrouve   également   une   synthèse   des   dysfonctionnements   judiciaires   HERZOG,   rédigée   par Patrick NORDMANN [PJ Investigation],  sur le Site de l’1Dex.ch. STOUDMANN Patrick (complice dans diverses procédures) Il   a   été   ciblé   à   l’époque   par   l’association   Appel-au-Peuple   dans   le   cadre   de   plusieurs   dossiers   de Victimes de crimes judiciaires. Plusieurs    homonymes    figurent    également    dans    la    base    de    données    relative    à    l’escroquerie     et    au blanchiment des royalties FERRAYÉ.