Charlie Hebdo
© Official site for the takeover of the economy financed by royalties FERRAYE - 2016
Worldcorruption.info
I'm not Charlie I think, therefore I am and I do not want to be Instrumented ! Let us ask the right questions
T h e F r e e d o m   o f E x p r e s s i o n Here   is   well   the   value   which   should   be   able   to   be   nobly   defended   in   a Democracy,    but    whose    the    manifestation    in    our    multicultural    world exacerbate   so   much   the   sensibilities,   that   it   becomes   the   cause   of ethnic conflicts. 17   deaths   were   counted   on   Thursday,   January   7th,   2015   because   the sensibilities   of   some   were   hurt   by   the   "Freedom   of   expression"   of others.    We    will    see    below    that    when    the    government    members    are directly   affected,   their   tolerance   towards   the   "freedom   of   expression" is then non-existent. Charlie   Hebdo    is   featured   on   "Wikipedia"   as   a   French   satirical   weekly   newspaper.   Making   a   wide   place   for   illustrations   in particular   for   political   caricatures,,   he   also   practices   investigative   journalism   by   publishing   reports   abroad   or   on   domains   such   as   sects, extreme right, Catholicism, Islam, the Islam, Judaism, politics, culture. 1969   à   1981   :   In   1969,   the   team   of   Hara-Kiri,   gathered   by   François   Cavanna,   decides   to   create   a   weekly   wherein   joined   Gébé   and   Cabu.   In February 1969, Hara-kiri-weekly is launched and in May 1969, it was renamed The weekly hara-kiri. In   November   1970,   General   de   Gaulle   died,    while   ten   days   previously   a   fire   in   a   nightclub    in   Saint-Laurent-du-Pont   had   made   146 deaths .   The   weekly   magazine   titles   on   the   cover,   in   a   sober   way,   without   any   drawing,   with   a   single   black   box,   "   tragic   Ball   to   Colombey one   dead   man   " .   The   weekly   magazine   hara-kiri   has   been   forbidden   to   be   published   by   the   Interior   Minister,   Raymond   Marcellin.   Ignoring   the   ban,   the   team   decides   that   the   newspaper   must   continue   to   come   out   the   weekly   and   found   the   parade   by   relaunching   it   under another title, that of Charlie Hebdo. December 23, 1981 for lack of sufficient regular readers, the publication has been stoped at number 580. In   1992   Jean   Cabut      (1938),   Philippe   Val   (1952),   Georges   Wolinski      (1934),   Bernard   Maris      (1946)   and   Renaud   (Renaud   Séchan   -   1952), finance   the   capital   for   the   first   number   of   Charlie   Hebdo   and   create   SARL   Kalashnikov   company. They   were   then   joined   by   Charb      (Stéphane Charbonnier - 1967), Renald Luzier (1972) et Tignous  (Bernard Verlhac - 1957). After   the   September   11   attacks   2001,   Charlie   Hebdo   dissociated   himself   from   certain   extreme   left-wing   currents   which   by   anti-Americanism, have   not   condemned   the   Islamists.   In   his   editorial   of   November   15th,   2003,   Philippe   VAL   denounces   immutably   similar   rhetoric   to   the   one   who innervated   the   pre-war   Europe   and   which   has   enough   to   alarm   all   those   who   know,   how   die   the   peace   and   democracy.   He   says   that   Tariq Ramadan is an anti-Semitic propagandist. Philippe   VAL   is   undoubtedly   a   pawn   of   the   Government   in   the   service   of   Israel.   After   the   death   of   Gébé,   Philippe   VAL,   always   editor-in-chief, succeeds   him   as   editorial   director.   The   sale   was   about   80   000   copies,   it   will   fall   to   55   000   after   the   affair   of   the   dismissal   of   the   caricaturist Maurice SINET. The   Siné   case   (SINET)   is   a   controversy   based   on   an   accusation   of   anti-Semitism    against   the French   illustrator   and   political   caricaturist   Siné,   whose   real   name   is   Maurice   SINET.   The   SINET   case began   on   July   2,   2008   with   a   chronic   of   Sine   appeared   in   the   weekly   magazine   Charlie   Hebdo.   The draftsman    criticizes    there    Jean    SARKOZY,    son    of    the    newly    elected    President    Nicolas SARKOZY.   Philippe   VAL,   then   editorial   director   of   the   newspaper,   announces   his   dismissal   on   July   15, 2008. A   year   later   Philippe   VAL   joined   Radio   France.   What   it   is   interesting   to   raise   to   this   subject,   is   that in   an   article   of   "Media   Libre"    of   November   4th,   2011,   Philippe   VAL,   is   described   as   the   "Neocon" who   supports   more   or   less   indirectly   the   intrigues   of   the   New   World   Order   "    (the   theme   is resumed   below).   So   it   is   a   confirmation   to   understand   that   Philippe   VAL   is   at   the   service   of   the Jewish finance To   stay   on   the   subject   of   the   opening   of   the   French   Government   in   the   face   of   " T h e   F r e e d o m    o f   E x p r e s s i o n "    -   they   confuse   time   to time   with   the   "Freedom   of   censorship"    -   let   us   stop   on   behavior   to   say   the   least   ambiguous   of   the   Guard   seals   Christiane   TAUBIRA,   the Guard   of   seals       embarked   on   a   plea    for   freedom   of   expression    at   the   funeral   of   Tignous   Thursday,   January   15,   2015.    We   can   draw everything,   even   a   prophet   !   In   the   France   of   Voltaire   and   of   the   irreverence,   we   can   laugh   of   all   religions.   Something   was about   to   go   limp   in   us   ...   This   tocsin   reminds   us   of   our   ambitions   of   the   social   justice,   of   the   education,   of   the   attention   to   the other,   too   often   abandoned.   We   must   regain   this   intransigence    that   characterized   Tignous.    She   expressed   herself   in   these   terms to answer very probably a statement about the attacks, of Her Holiness Pope François. On   visit   in   the   Philippines   pope   François    had   returned   on   the   attack   of   "Charlie   Hebdo"   and   had   defended   the   freedom   of   expression   while considering   that   it   was   not   good   to   provoke   the   others   by   offending   their   faith,   otherwise   a   reaction   is   to   "wait"   He   also   added   that   "   to   kill   in   the name of God " was a "aberration". Christiane   TAUBIRA   was   much   less   open-minded   when   she   was   itself   exposed   to   caricatures.   Let   us   remember   that   the   criminal court   has   partly   followed   the   submissions   of   the   prosecutor   concerning   the   headline   of   "Minute",   who   compared   the   Minister   of   Justice Christiane   TAUBIRA   as   a   monkey.   The   director   of   the   extreme   right-wing   weekly,   which   had   to   answer   "of   public   insult   with   racial character" was ordered to pay 10,000 euros fine. It   is   too   easy   to   get   a   conviction   such   as   Gard   of   Seals,   Madam   Minister.   Where   finishes   the   caricature   and   where   begins   the   insult   ?   Your behavior   is   unworthy   and   yourself   are   no   more   worthy   to   represent   the   law   in   the   Republic.   You   use   the   Justice   for   your   personal   needs.   You     apply   too   well   the   fable   of    La   Fontaine   :   The Animals   Stricken   with   The   Plague      Depending   on   your   social   height,   The   law   will   see your crime as black - or else as white. It is certain that it is not what French People expect from you. Resign Madam ! The   attacks   were   committed   on   January   7th,   2015   and   on   January   11th,   2015   already,   a   Republican   walking   mobilized   whole   of   France,   but beyond the borders, in all Europe. It's   not   so   much   spontaneity   of   Citizens   who   challenges   me,   it   demonstrates   to   the   contrary,   the   compassion   of   each   to   the   others   and   the respect   of   the   Citizens   where   from   they   are   to   those   of   a   People   who   is   bruised.      What   concerns   more   is   the   excessive   reaction   of   the   French Government   which   flowed   in   the   shallows   of   polls.   An   approach   that   no   longer   comes   under   the   spontaneity   that   we   can   expect   during   a severe event, but instead suggests that the event was expected. Then let us ask ourselves the question of knowledge to whom has really benefited these attacks : The Muslim Community ? certainly not ! It has instead been stigmatized without being responsible The Christian Community ? It was wounded in his Flesh The   Jewish   Community   ?   It   is   now   scared,   but   in   contrast   his   Government   found   there   a   new   opportunity   to   condemn   his   sworn enemies and the way to make migrate the Jews of Israel to their country. The   French   government   is   undoubtedly   the   big   winner   of   the   attacks.   The   French   Government   is   undoubtedly   the   big   winner in   these   attacks(attempts).   the   popularity   of   François   Hollande   which   was   at   the   lowest   has   doubled.   PM   Manuel   VALLS   sees   granting all   the   necessary   budgets   to   increase   the   security   and   put   a   little   more   still   the   Citizens   under   control,   because   make   no   mistake,   these new   laws   that   will   be   introduced,   were   not   only   be   useful   against   terrorism.   It   is   the   control   of   the   "Freedom   of   expression"    against all citizens residing in France,  that the "leaders"  in power want to introduce today ... They want to lock their power! Two   other   subjects   also   lead   to   reflection.   While   the   G8,   G20,   the   Davos   Forum,   etc   require   months   of   preparation   to   ensure   the   safety   of participants,   how   in   just   three   days,   including   the   day   of   the   attack,   the   safety   for   the   coming   of   50   Heads   of   States   was   able   to be organized and assured ? That was materially not possible ! What were then the sources that led the two young terrorists to this massacre ? Have   they   no   agenda   and   have   they   waited   quietly   at   their   desks   that   an   attack   occurs   on   the   Planet   to   run   on   the   spot   to   testify   their   support to their concerned "counterpart" ? As   to   the   security   level,   to   understand   the   mode   of   operation   of   terrorist   organizations,   one   of   the   crucial   points   to   lead   the   merciless   war against   terrorism   is   to   be   able   to   interrogate   criminals   on   the   course   that   led   them   to   their   acts...   In   the   case   of   both   brothers,   Chérif   and   Saïd KOUACHI   were   entrenched   in   a   printing   office   where   only   was   a   citizen   whose   two   brothers   were   unaware   of   his   presence. The   danger   was   so minimal, so why such firepower to shoot them ? It   is   incomprehensible   to   see   that   the   forces   of   order   overtrained   and   present   in   exess   on   the   Site,   with   the   technical   means   at   their   disposal, have   been   unable   to   dislodge   and   stop   two   young   terrorists,   even   if   they   were   armed.   It   was   crucial   to   ask   them   about   their   route   within the   Jihad.   Unless   of   course   that   it   was   dangerous   for   the   government   that   the   sources   that   guided   these   two   young   men   to the massacre were revealed and could be known to the Public ! It   must   be   remembered   that   Amedi   Coulibaly    had   met   Nicolas   Sarkozy   in   2009   and   was   therefore   an   "approved"   by   the Government   and   it   was   said   that   he   had   acted   to   support   KOUACHI   brothers.   Why   then   COULIBALY   would   to   support terrorists   if   he   had   not   felt   betrayed   ?   Let   us   remember   the   similarity   with   the   case   of   Mohamed   MERAH   author   of   the   attacks of March, 2012 in Toulouse... The   only   plausible   hypothesis    in   response   to   the   misunderstanding   would   be   that   it   was   especially   necessary   that   the   three   men can   not   reveal   a   situation   that   is   beyond   us   all.   It   was   necessary   to   silence   them   forever...   Once   again,   it   was   already   so   that   the overtrained forces of order, had practised in the affair Mohamed MERAH whose links with French intelligence service had been established ! The   WORLDCORRUPTION.INFO   site   demonstrates   that   we   can   not   trust   the   Government   of   France.   Most   of   the   Ministers   as   example Laurent   FABIUS   (or   tab   France/Presidential   2017)   were   or   are   still   active   in   the   swindle   and   laundering   of   royalties   on   patents   of   Joseph FERRAYE and as says Lawyer Gilbert COLLARD in the show "Without a doubt" ( see vidéo )  : "The biggest scam of the century, unbelievable scam, colossal stake; we do not play with funny, we play with real killers,  men ready for anything on the grounds that a state has interests that are connected by other states"... Of   course,   the   majority   of   current   Press   funded   by   the   aforementioned   bleaching   will   provide   full   support   to   the   Government,   to   ensure   to   the responsibles   that   no   burr   will   be   revealed   to   the   public. And   the   daily   “Libération”    whose   ROTHSCHILD   Group   (Jewish   capital)    is   majority and which "accommodates" Charlie Hebdo, is part... The quotation bellow of John SWAITON / New York Times  confirms it.. “I   am   Charlie”   the   slogan   would   have   been   created   by   39-year-old   Joachim   RONCIN,   journalist   and   art   director   for   the   magazine Stylist.   Apparently   sincere   in   his   initiative   He   declared:   "   it   is   just   a   symbol,   a   slogan   of   a   popular   movement,   that's   all.   It   was   only   in   order   to honor   the   victims   of   the   tragedy.   His   slogan,   short,   understandable   and   effective,   became   the   symbol   of   the   refusal   of   the   terrorism   and   the defense of the freedom of expression, and spread in France and all over the world like wildfire. However,   the   magazine   "   STYLIST   "   due   to   its   capitalization   can   arouse   suspicions   which   are   not   trivial.   It   is   a   part   of   a   financial   network     involved at numerous levels in the laundering of royalties of patents FERRAYÉ “I am Charlie = I am Israël”. The Palindrome  of " I am Charlie " would mean in Hebrew " I am Israel " If   one   is   aware   of   the   power   of   the   subliminal   images    and   of   the   effect   of   this   slogan   in   favour   of   Israel   which   is   managed   by   Benjamin NETANYAHOU,   a   man   today   who   should   be   pursued   for   war   crimes,   then,   tens   of   millions   people   have   perhaps   joined      propaganda   that   they did not want. Some comments found on the social networks  close to Israel make cold in the back... It   was   necessary   an   attack   so   that   France   has   the   opportunity   to   carry   out   the   hardening   of   its   security   service   and   for   this   reason   it   was necessary that the people are indignant and that the media blow on embers. Dominique   STRAUSS-KAHN    Minister   of   the   INPI   has   swindle   Joseph   FERRAYE.   He   has   revealed   the   patents   to   swindle   the   royalties.   He was   then   Chairman   of   the   IMF   (International   Monetary   Fund)   that   he   left   after   r ape   charges.   Christine   LAGARDE    former   French Minister   of   Economy,   Finance,   Industry   and   Employment   in   the   Government   of   François   Fillon   during   the   scam   of   royalties   succeeded Dominique   Strauss-Kahn   at   the   IMF   that   is   certainly,   like   the   ECB,   the   best   international   organization   for   money   laundering,   with   the   bail   of States.   In   addition,   Christine   Lagarde   was   also   invited   to   a   meeting   of   the   CFR    (Council   on   Foreign   Relations)    lon   October   22,   2007   to promote French interests. Portraits of Ministers can be found under the  “Présidential 2017” . It   is   with   the   support   and   on   recommendation   of   the   CFR    (Council   on   Foreign   Relations)   that   Christine   LAGARDE   was   elected   at   the Management of the FMI and it is not a secrecy for anybody, that these two organizations are under financial control Jewish. David   Rockefeller   member   of   the   CFR    (Council   on   Foreign   Relations)   said   :   “We   are   on   the   verge   of   a   global   transformation. All   we need is the right major crisis  and the nation will accept the New World Order ”. Other   famous   quotes   significant   of   the   degenerate   representatives   who   control   the   finance   are   accessible   on   this   link.    However,   given   the theme   of   this   page,   appreciate   this   quote   of   the   Journalist   of   the   New   York   Times   John   SWAITON   which   describes   so   much   well the absence of any ethics, morals and deontology of our journalists : The free press does not exist ! You   know   it   and   I   know   it.   There   is   not   one   of   you   who   dare   write   your   honest   opinions,   and   if   you   did,   you   know   before   hand   that   it would   never   appear   in   print.   The   business   of   the   journalist   is   to   destroy   the   truth,   to   lie   outright,   to   pervert,   to   vilify,   fawn   at   the   feet   of Mammon,   and   to   sell   his   country   and   his   race   for   his   daily   bread.   You   know   it   and   I   know   it,   and   what   folly   is   this   toasting   of   an independent   press   ?   We   are   the   tools   and   vassals   of   rich   men   behind   the   scenes.   We   are   the   jumping   jacks.   They   pull   the   strings   and we dance. Our talents, our possibilities and our lives are all the property of other men. We are intellectual prostitutes." Opposite expressions Dans   son   édition   du   18   janvier   2015,   “Le   Matin   Dimanche”    hebdomadaire   suisse,   présentait   sur   deux   pages   une   interview du   journaliste,   écrivain,   polémiste   et   réalisateur   franco-algérien   Mohamed   SIFAOUI   :    “Un   croyant   n’a   pas   à   être ébranlé   par   un   coup   de   crayon”.   Il   y   faisait   état   de   son   sentiment   amer   d’avoir   échoué   alors   que   depuis   des   années   il tentait   d’alerter   sur   le   danger   qui   se   profilait   :   cette   radicalisation   que   l’on   pouvait   constater   et   que   certains   ne   voulaient   pas voir. J’ai   trouvé   la   nouvelle   une   de   Charlie-Hebdo   très   gentille.   Mais   cela   ne   m’étonne   pas   d’eux.   Parce   que   ce   sont   vraiment   des gens   très   gentils.   Moi   j’aurais   caricaturé   le   Prophète,   mais   peut-être   autrement...   Car   il   ne   faut   surtout   pas   céder   sur   cette   question-là.   Ce   n’est pas   de   la   provocation   :   les   gens   qui   disent   cela   sont   d’une   indécence   extraordinaire.   En   tant   que   personne   issue   de   l’immigration,   de   culture musulmane,   citoyen   européen,   je   réclame   l’égalité   des   traitements.   Le   jour   où   l’on   arrêtera   de   caricaturer   les   autres   religions,   qu’on   arrête alors   de   caricaturer   l’islam.   Tant   que   la   norme   de   la   liberté   d’expression,   de   la   laïcité   et   de   la   démocratie,   tant   que   le   droit   autorise   la   critique,   y compris   excessive,   des   dogmes   des   religions,   je   ne   souhaiterais   pas   que   l’islam   soit   mis   à   part.   Cela   voudrait   dire   que   c’est   aux   intégristes   de donner   le   ton   de   la   liberté   d’expression.   Et   d’autre   part,   ce   serait   un   signe   que   l’on   enverrait   à   tous   les   démocrates   de   culture   et   de   confession musulmanes,   par   lequel   on   leur   dirait   qu’ils   sont   finalement   différents,   incapables   de   comprendre   l’humour   et   la   satire.   Je   suis   ainsi   sidéré   par les   médias   anglo-saxons   qui   émettent   des   doutes   sur   l’opportunité   de   ces   dessins.   Je   pèse   mes   mots   :   c’est   une   attitude   honteuse.   Elle   cache par   ailleurs   un   tempérament   culturellement   raciste,   condescendant,   laissant   croire   par   exemple   que   les   musulmans   seraient   inaptes   à comprendre   un   certain   nombre   de   valeurs   auxquelles   les   grandes   démocraties   occidentales   sont   très   attachées.   [...]   Car   il   ne faut   pas   oublier   la   nuance   que   représente   Charlie-Hebdo   :   si   ce   journal-là   a   été   frappé,   ce   n’est   pas   au   hasard.   Les   terroristes   prétendaient s’attaquer   à   un   journal   raciste   envers   les   musulmans   :   quelle   supercherie   !   Alors   qu’il   s’agit   précisément   d’un   journal   antiraciste.   Quand   on vous   dit   que   les   terroristes   ciblent   ceux   qui   les   provoquent,   i l   est   troublant   que   les   racistes   européens   soient   beaucoup   plus tranquilles    que   les   démocrates,   face   au   terrorismes   islamiste.   C’est   tout   de   même   curieux   que   ces   fanatiques   ne   visent   jamais   ou   très rarement   les   vrais   racistes   ou   xénophobes .   Ils   visent   au   contraire   les   démocrates   et   les   républicains,   ceux   qui   croient   aux   valeurs universelles. On le relèvre trop rarement. Tariq Ramadan accuse Charlie de lâcheté et de faire de l’argent avec l’islam (Extrait Le Temps lundi 12  janvier 2015) Depuis   l’attentat   contre   Charlie   Hebdo, Tariq   Ramadan   multiplie   les   interviews   et   les   débats   contradictoires   pour   dire   tout   le   mal qu’il pense de Charlie Hebdo, de la lâcheté de ses dessinateurs et de la recherche du gain de l’hebdomadaire satirique. Tariq   Ramadan   n’aimait   pas   et   n’aime   pas   Charlie   Hebdo   :   ce   n’était   un   secret   pour   personne   et   il   s’en   était   expliqué   dans   des débats avec son rédacteur en chef lui-même, le défunt Charb. C’est   le   8   janvier   tout   d’abord,   et   sur   la   RTS   suisse,   au   19h30,   que   le   professeur   d’Oxford   dégaine. Après   les   condoléances   d’usage   en   pareille circonstance,   fermement   martelées,   il   déclare   à   Darius   Rochebin   qui   lui   demande   s’il   est   lui   aussi   Charlie:   «   Non   je   ne   dis   pas   +Je   suis Charlie+.   Je   dis   que   je   suis   pour   la   liberté   d’expression.   [Charlie]   avait   le   droit   d’aller   jusqu’au   bout   (…)   mais   ils   n’ont   pas   arrêté   de   faire   de l’humour   sur   les   musulmans   et   j’ai   dit   que   cet   humour-là   était   un   humour   de   lâche.   Donc   je   suis   pour   la   liberté   d’expression   ;   je   ne   suis   pas pour   son   usage   lâche   (…)   je   ne   vais   pas   cautionner   des   attitudes   (…)   pas   très   bienveillantes,   pas   très   courageuses,   en   dessous   de   tout   et parfois assez vulgaires. » Dans   l’émission   américaine   Democracy   Now,   même   topo,   mais   Tariq   Ramadan   ajuste   sa   munition   au   débatteur   qu’il   a   en   face   lui.   Il   est   dans une    discussion    contradictoire    avec    le    légendaire    cartoonist   Art    Spiegelman,    le    créateur    de    Maus,    le    fils    de    juif    polonais    rescapé    de l’Holocauste.   L’attaque   est   donc   frontale   :   Tariq   Ramadan   sort   de   sa   manche   l’affaire   de   la   chronique   antisémite   de   Siné   (voir   plus   haut),    qui valut à l’humoriste d’être licencié de Charlie Hebdo par le directeur d’alors, Philippe Val. Pour   Tariq   Ramadan,   deux   poids   deux   mesures   :   Charlie   Hebdo   sanctuarise   le   tabou   de   l’antisémitisme,   mais   laisse   libre   cours   à   la   verve islamophobe.   Ce   que   le   professeur   suisse   appelle   la   politique   du   double   standard.   Sous-entendu   :   qui   profite   toujours   aux   islamophobes, jamais aux antisémites. Et   comment   Tariq   Ramadan   s’explique-t-il   ce   double   standard   à   Charlie   Hebdo   ?   Réponse   :   «   Vous   le   savez   bien   sûr,   pour   être   clair   sur   ce point,   ils   avaient   [entendez   Charlie   Hebdo]   des   problèmes   financiers,   et   ces   controverses,   ces   controverses   récurrentes,   ils   en   faisaient   de l’argent.   Et   je   ne   dis   pas   cela   comme   quelqu’un   d’extérieur.   Cela   a   été   dit   par   beaucoup   […]   Alors   ne   venez   pas   me   dire   aujourd’hui   qu’ils étaient   courageux,   ça   non   […]   C’était   avant   tout   une   question   d’argent.   Ils   étaient   en   faillite   depuis   deux   ans.   Et   ce   qu’ils   tiraient   de   ces controverses   visant   l’Islam   d’aujourd’hui   et   les   musulmans,   était   une   manière   de   faire   de   l’argent.   Cela   n’a   rien   à   voir   avec   le   courage.   Cela   a   à voir avec faire de l’argent et viser les gens marginalisés de la société ». Et puis il y a les interventions de Tariq RAMADAN sur facebook : 7 janvier 2015 Charlie Hebdo : NON! NON! NON! Contrairement   à   ce   qu'ont   apparemment   dit   les   assassins-criminels   dans   l'attentat   des   bureaux   de   Charlie   Hebdo,   ce   n'est   pas   le   Prophète   qui a   été   vengé,   [par   cet   acte]   c'est   notre   religion,   nos   valeurs   et   nos   principes   islamiques   qui   ont   été   trahis   et   souillés.   Une   condamnation   absolue et une colère profonde (saine et mille fois justifiée) contre cette horreur !!! 11 janvier 2015 Et si j'étais M.Sifaoui ? On   connaît   les   mensonges   de   M.   Sifaoui   sur   son   passé,   son   engagement   trouble   en Algérie   (avec   les   corrompus   de   l'armée   et   les   Services   de renseignements),   on   sait   aussi   ses   libertés   avec   l'honnêteté   et   l'éthique   journalistique.   Qu'il   soit   encore   invité   sur   les   plateaux   est   atterrant   et en   dit   long   sur   la   rigueur   professionnelle   des   journalistes.   Passons... Aujourd'hui,   néanmoins,   il   m'a   fait   beaucoup   sourire...   Il   parle   au   nom   de Charlie Hebdo et écrit : "Donc   au   nom   de   toute   l'équipe   de   Charlie   Hebdo,   je   tiens   vraiment   à   remercier   Ramadan   de   ne   pas   être   Charlie.   De   toute   manière,   il   n'aurait pas   pu.   Malgré   son   intelligence,   il   lui   aurait   fallu,   comme   dirait   Tignous,   6   kilos   de   neurones   supplémentaires,   pour   comprendre   ce   qu'est Charlie".   Puis   il   conclut   :   "Aujourd'hui,   même   si   un   chien   avait   été   parmi   les   victimes.   J'aurais   été   aussi   un   chien.   Car   je   préfère,   de   loin,   être   le plus affreux des chiens que le meilleur des islamistes (terroriste ou pas)..." Je   voulais,   personnellement,   faire   part   de   la   nouvelle   à   notre   poids   lourd   en   neurones,   M.   Sifaoui.   Oui,   effectivement,   un   chien   a   été   tué   et   est à   compter   au   nombre   des   victimes. Aie!   Vous   êtes   donc,   euh,   selon   votre   propre   dénomination,   un....   Non,   cela   ne   se   peut,   sans   doute   aviez vous bu un peu trop de Bordeaux avec BHL qui comme vous, définit ainsi "les musulmans modérés". 11 janvier 2015 Charlie Hebdo... une marche, un malaise... Marcher   pour   la   dignité,   pour   la   liberté,   contre   la   terreur.   Oui,   trois   fois   oui.   Et   pourtant...   marcher   avec   qui   ?   Difficile   de   marcher   avec (ou   derrière)   des   leaders   dont   les   idéologies   et   les   décisions   politiques   ont   tué   des   milliers   d'enfants,   de   femmes   et   d'hommes   et   sont   l'une   des causes   des   extrémismes.    Ils   marchent   à   Paris   pour   la   dignité   humaine   et   la   liberté   d'expression   alors   que   leur   gouvernement tue, torture et détruit. Benjamin   Netanyahu,   Ali   Bongo...   parmi   d'autres   soi-disant   "humanistes"   et   "démocrates"!   Un   grand   grand   malaise.   Pourtant,   il   faut   dire   et répéter   notre   attachement   aux   valeurs   de   dignité,   de   liberté   et   de   justice. Au-delà   de   cette   marche   aujourd'hui,   notre   fidélité à   ces   dernières   consistera,   demain,   à   montrer   que   nous   ne   sommes   pas   dupes   des   instrumentalisations   :   faire   une   pause pour   communier   avec   le   coeur   blessé   de   plusieurs   centaines   de   milliers   marchant   en   silence...   et   demain,   avec   raison   et conscience, questionner les politiques, leurs responsabilités et leurs trahisons. 12 janvier 2015 Qui est français, qui est européen, qui est occidental ? Aux   millions   de   Français,   Européens   et   Occidentaux   qui   affirment   et   prouvent   tous   les   jours   -   par   leur   présence   citoyenne et   leur   participation   -   qu'ils   sont   occidentaux,   européens   et   français,   on   ne   cesse   de   faire   comprendre   qu'ils   ne   le   sont   pas tout à fait. Qu'ils doivent le prouver davantage, montrer patte blanche, avec ou sans terrorisme. Et   alors   que   François   Hollande   vient   payer   le   tribu   de   la   Nation   aux   Français   juifs   assassinés   durant   la   prise   d'otages, Benjamin   Netanyahu,   premier   Ministre   d'un   Etat   qui   a   tué   plus   de   deux   mille   civils   l'été   dernier,   lance   aux   juifs   de   France   que leur   patrie   est   Israël   (qu'ils   devraient   penser   à   rentrer   "chez   eux"   donc...)   et   cela   ne   choque   personne...   Silence,   Silence   oui,   assourdissant silence. Ne nous laissons pas instrumentaliser et posons-nous les bonnes questions ! La   première   chose   qu’il   est   à   retenir   depuis   le   7   janvier   2015,   c’est   cette   ferveur   humaine   qui   a   témoigné   l’attachement   de   tous   à   la   Liberté d’expression     et    au-delà    de    cette    Liberté,    au    respect    que    doivent    avoir    les    adeptes    d’une    Culture,    envers    les    autres    Cultures.    Ce mouvement   Citoyen   a   démontré   l’opiniâtreté   farouche   des   Peuples   à   vouloir   vivre   en   paix   et   que   ni   les   terroristes,   ni   les   gouvernements   ne parviendront   à   briser   cette   volonté   extraordinaire   de   placer   le   respect   des   uns   envers   les   autres    comme   valeur   essentielle   de   notre cohabitation. Aujourd’hui,   d’une   part   des   familles   souffrent,   parce   qu’elles   ont   perdu   des   êtres   chers   et   d’autre   part   c’est   toute   une   Communauté   qui   se   sent stigmatisée.   Mais   dans   toutes   les   Communautés,   de   toutes   Confessions,   des   Citoyens   se   posent   la   question   :   “Comment   en   sommes-nous arrivés là ? Pour   ceux   qui   ont   eu   la   patience   de   lire   cette   page   jusqu’au   bout,   plusieurs   éléments   tendent   à   nous   convaincre   que   nous   ne   sommes   que   les jouets   de   gouvernements   qui   n’ont   plus   aucun   respect   des   valeurs   fondamentales.   Au-delà   de   cette   page,   c’est   l’entier   de   ce   Site   (ex.   page USA   -   rubrique   G.   W.   BUSH   ou   France   -   Présidentielle   2017)   qui   prouve   que   nos   gouvernements   sont   capables   de   tout,   même   du   pire   pour couvrir   leurs   crimes,   piller   leurs   Concitoyens,   piller   des   Pays,   assassiner   des   Citoyens,   etc.   Alors   à   partir   de   là,   devons-nous   encore   croire   à des   coïncidences   ?   Et   ce   n’est   certainement   plus   à   la   Presse,   laquais   des   gouvernements,    que   nous   pouvons   accorder   notre confiance pour obtenir la vérité ! Dans   nos   Démocraties   occidentales,   L a    L i b e r t é    d e x p r e s s i o n   fait   partie   des   valeurs   fondamentales   qui   nous   sont   inculquées   dès   notre plus jeune âge et nous devons veiller à préserver cet acquis qui n’est pas un Droit naturel et qui mérite d’être défendu. De   nombreux   Peuples   ne   bénéficient   pas   de   nos   privilèges,   ne   comprennent   pas   notre   système   démocratique   comme   nous   l’entendons   en Occident.   Certaines   Cultures   préservent   leurs   valeurs   ancestrales   et   pratiquent   une   ouverture   sur   le   monde   différente   de   la   nôtre.   Mais   quelle que soit notre manière de vivre, où que nous vivions sur la planète, nous méritons tous que notre point de vue soit respecté. On   a   vu   plus   haut   qu’en   novembre   1970,   après   la   mort   du    Général   de   GAULLE   l’hebdomadaire   satirique   avait   été   interdit   à   la   suite   d’un article   qui   avait   choqué   l’Opinion   publique.   Cette   situation   qui   s’est   déroulée   en   France,   nous   démontre   que   la   Liberté   d’expression   est directement   liée   à   l’aspect   émotionnel   des   lecteurs   à   un   point   et   à   un   moment   donné   et   que   quand   la   norme   émotionnelle   supportable   est dépassée. la réaction ne se fait pas attendre. Or   en   1970,   l’Internet   n’existait   tout   simplement   pas   !    La   parution   n’était   que   locale   (la   France)   et   toutes   les   autres   Cultures   n’ont   très certainement   jamais   entendu   parler   de   cette   affaire.   Mais   tel   n’est   plus   le   cas   aujourd’hui   et   par   l’Internet,   dès   le   moment   où   une   parution   est mise   en   ligne   en   France   ou   ailleurs,   elle   peut   être   lue   à   l’autre   bout   du   monde.   Le   problème   dès   lors   réside   dans   le   fait   que   la   parution   en question   est   rédigée   selon   des   normes   locales   avec   un   sentiment   local   et   qu’elle   sera   en   partie   lue   par   des   membres   d’autres   Cultures   à l’autre bout du monde avec un ressenti totalement différent en fonction de ses modes de vie. Alors qui a raison ou qui a tort ? En définitive personne ! C’est   tout   simplement   parce   que   l’interprétation   de   L a    L i b e r t é    d e x p r e s s i on   doit   tenir   compte    du   ressenti   émotionnel   de   ceux   qui prennent   connaissance   d’un   article   publié   hors   de   leur   culture   où   que   ce   soit   dans   le   monde,   que   la   responsabilité   du   respect   de   l’autre,   doit revenir à ceux qui rédigent l’article selon un ressenti et des appréciations “Régionales”. En définitive, Sa Sainteté le Pape François a tout résumé : En    visite    aux    Philippines,    le    pape    François     était    revenu    sur    l'attaque    de    "Charlie    Hebdo"    et    avait    défendu    la    liberté d'expression   tout   en   estimant   qu' il   n'est   pas   bon   de   provoquer   les   autres   en   insultant   leur   foi,   faute   de   quoi   une réaction est à "attendre". Il a aussi ajouté que "tuer au nom de Dieu" est une "aberration".
Cliquez l’image